AccueilEconomieLyonTech La Doua, l'« éco-campus » à vocation internationale

LyonTech La Doua, l'« éco-campus » à vocation internationale

Les représentants des collectivités et de l'université de Lyon lancent le projet de rénovation du pôle estudiantin de 100 ha. Ce projet de 343 M€ veut faire de ce site une référence européenne sur le plan des sciences et des technologies.
LyonTech La Doua, l'« éco-campus » à vocation internationale

Economie Publié le ,

Construit en 1957 par l’architecte Jacques Perrin-Fayolle, le campus de La Doua va faire l’objet d’une rénovation d’envergure. Le plus gros des travaux se concentre sur la réhabilitation de 22 bâtiments appartenant à l’Université Lyon 1 et l’Insa Lyon. Une surface de 140 000 m2 représentant près d’un tiers de la superficie totale de la zone universitaire.
Plus ambitieux qu’une simple remise aux normes, le projet – conduit par Eiffage – s’inscrit au cœur d’une politique de développement durable. « Il s’agit de développer l’excellence du campus, mais aussi sa qualité de vie et son ouverture sur la métropole et les mondes supérieurs, souligne François-Noël Gilly, président de l’Université Lyon 1. De la même façon, la réorganisation fonctionnelle du campus par quartiers scientifiques va redonner de la cohérence et de la visibilité au territoire. »
Accueillant 30 000 personnes, dont 25 000 étudiants, le site représente l’un des sept pôles économiques majeurs de la métropole. À l’horizon 2025, il ambitionne de devenir une référence internationale en sciences et technologies. L’opération mobilise 343 M€, que se partagent l’Etat (à hauteur de 260 M€), la Métropole (42 M€) et la Région (40 M€). La Caisse des dépôts et la Banque européenne d’investissement interviennent également dans le financement.

« Nous devons aujourd’hui identifier la Doua comme un quartier à part entière, anticipe Gérard Collomb. Bien plus qu’un projet de développement universitaire, il s’agit aussi d’un développement économique, urbain et humain. » LyonTech La Doua n’a jamais caché ses ambitions de mixité universitaire et entrepreneuriale. Afin d’amplifier le développement économique du campus et ses franges sud, la Métropole et l’Université de Lyon posent les bases d’une stratégie misant sur la forte capacité d’innovation du site. « La question de l’ouverture des compétences universitaires aux entreprises, et notamment aux PME-PMI, est au cœur de notre politique économique, confirme Jacques de Chilly, directeur général adjoint à l’économie, emploi, insertion et international à la Métropole de Lyon. Nous avons à nous inspirer du modèle anglo-saxon des parcs scientifiques et technologiques qui offrent aux entreprises cette possibilité de s’installer au plus près des laboratoires de recherche. » Des propos repris par la ministre de l'Education nationale, de la recherche et du développement, Najat Vallaud-Belkacem, qui partage les ambitions des acteurs lyonnais : « Il est aujourd’hui nécessaire d’abolir les frontières entre l’université et les entreprises, et d’établir des synergies. »
Le campus LyonTech La Doua, qui compte déjà 70 entreprises, vise à en accueillir trois fois plus dans dix ans. Pour y parvenir, Gérard Collomb projette de dédier aux entreprises une surface immobilière de 100 000 m2, sur le campus ou dans sa proximité immédiate.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?