AccueilEconomieLyon : Y-Brush lève 6 millions d’euros pour booster son développement

Lyon : Y-Brush lève 6 millions d’euros pour booster son développement

Y-Brush vient de boucler une levée de fonds de 6 millions d’euros. La start-up industrielle lyonnaise, qui a mis au point une brosse à dents électrique d’un nouveau genre, veut développer son site de production et étoffer ses équipes.
Christophe Cadot et Benjamin Cohen ont co-fondé Y-Brush.
© DR - Christophe Cadot et Benjamin Cohen ont co-fondé Y-Brush.

Economie Publié le ,

6 millions d’euros : tel est le montant de la levée de fonds que vient de boucler Y-Brush. La start-up lyonnaise a développé une brosse à dents électrique en forme de Y à vibration sonique. La promesse : brosser simultanément toutes les dents, de façon efficace, en dix secondes.

Cette levée de fonds a notamment été menée auprès de BpiFrance, via le fonds French Tech Seed, d’investisseurs historiques et de business angels. Pour Benjamin Cohen, cofondateur de Y-Brush avec Christophe Cadot, cette levée de fonds marque le début "d’une nouvelle ère".

Y-Brush veut investir sur la partie industrielle et embaucher

Concrètement, cette levée de fonds va permettre de "développer la marque et le site de production", précise Intissar Guettou, responsable des relations presse. "Nous projetons d’investir 10 millions d’euros, sur le site, d’ici 2025".

Depuis janvier 2022, Y-Brush s’est dotée de sa propre usine de 1500 m2, à Caluire. A ses débuts, la start-up disposait d’un petit atelier de 10 m2 ! Y-Brush compte également renforcer ses équipes. Forte aujourd’hui d’une trentaine de collaborateurs, elle devrait atteindre 45 salariés d’ici fin 2023.

Trois fois plus de brosses à dents vendues en 2021

Après quatre ans de développement, Y-Brush a lancé la commercialisation de sa brosse à dents révolutionnaire en 2020. Aujourd’hui, les ventes sont effectuées principalement sur son propre site internet, sur celui de la Fnac, mais également dans de grandes enseignes comme Darty et Boulanger.

"Nous menons également des tests pour distribuer nos brosses à dents dans les pharmacies", précise Intissar Guettou. Aujourd’hui, Y-Brush réalise 70 % de son chiffre d’affaires en France et 30 % à l’étranger.

Innovations / Start-up : Lyon à la conquête de la Chine

Si l’entreprise ne souhaite pas communiquer sur son chiffre d’affaires, elle ambitionne de tripler ses ventes d’année en année. De 20 000 brosses vendues en 2020, Y-Brush est passée à 60 000 en 2021.

De nouvelles gammes pour un public plus large

Pour élargir encore ses ventes, Y-Brush a lancé trois nouvelles gammes en septembre. Le modèle initial était vendu à 129,99 euros. Un modèle d’entrée de gamme à 79 euros vient d’être commercialisé. Il ne dispose que d’un seul mode de vibration, illimité. Un modèle adapté aux mâchoires plus petites des enfants (99,99 euros) a également été développé, afin de toucher les 4-12 ans. Enfin, une version premium, avec quatre modes de brossage (5, 10, 15 secondes et illimité) vient également d’être lancée.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 04 février 2023

Journal du04 février 2023

Journal du 28 janvier 2023

Journal du28 janvier 2023

Journal du 21 janvier 2023

Journal du21 janvier 2023

Journal du 14 janvier 2023

Journal du14 janvier 2023

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?