Fermer la publicité
Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

Lyon : vers une vallée de l'hydrogène à 1000 emplois dans la Métropole

Publié le - - Industrie

Lyon : vers une vallée de l'hydrogène à 1000 emplois dans la Métropole
DR - Le Stack-pack fabriqué par Symbio comprend une pile à hydrogène et des composants clés pour prolonger sa durée de vie et optimiser à la fois sa compacité et son intégration dans les véhicules. Symbio ambitionne d'en produire 200 000 d'ici à 2030.

L'un des plus gros projets industriels du pays dans le domaine de l'énergie hydrogène prend son envol dans la Métropole de Lyon. Le projet Symbio est porté par deux gros actionnaires, Faurecia (équipementier automobile) et Michelin.

Accompagné par la Région au niveau de sa R&D, le projet Symbio est actuellement implanté dans les anciens locaux de Bosch à Vénissieux, avec 200 salariés.

Le développement de Symbio passe par un déménagement en 2023 sur son site à construire à Saint-Fons, pose de la première pierre fin janvier 2021.

Un projet à 140 M€

Symbio est un leader de la mobilité hydrogène. Symbio souhaite accélérer l'industrialisation de sa technologie : « Nous pensons que cela passera par un accompagnement public-privé, explique son président Philippe Rosier, nous développons un véritable écosystème.»

Le Stack-pack fabriqué par Symbio (photo) comprend une pile à hydrogène et des composants clés pour prolonger sa durée de vie et optimiser à la fois sa compacité et son intégration dans les véhicules. Symbio ambitionne d'en produire 200 000 d'ici à 2030.

A Saint-Fons, c'est un projet de 140 M€ d'investissement dans un site de production de piles à combustible qui est construit par Symbio : "Cette installation doit permettre de produire plusieurs dizaines de milliers de système piles à combustible hydrogène pour la France et l'export."

Sur l'emploi, Symbio mise sur des postes à valeur ajoutée : "Nous étions 40 en 2018, nous sommes 200 aujourd'hui, nous pensons créer environ 400 emplois directs sur le site de Saint-Fons."

Symbio crée actuellement un centre de formation "Symbio hydrogen Academy", intégré dans les écoles de la région, pour consolider l'emploi qualifié dans cette technologie : "Nous voulons former 300 personnes aux nouveaux métiers de l'hydrogène."

Une technologie clé de la mobilité zéro émission

Enfin, Symbio, ancienne start-up, boostée elle-même par Faurécia et Michelin, souhaite devenir pépinière de start-up : "Nous souhaitons d'ici à 2025, créer un millier d'emplois dans ce qui pourrait être une nouvelle vallée de l'hydrogène. Tous les talents de l'entreprise et ses actionnaires sont mobilisés pour faire de Symbio un leader mondial et promouvoir l'hydrogène comme technologie clé de la mobilité zéro émission."

La Région Auvergne-Rhône-Alpes était en concurrence avec Grand-Est et Occitanie sur ce projet : "La Région ambitionne de devenir la première de France sur l'hydrogène, précise son président Laurent Wauquiez. Le gouvernement ayant décidé d'intensifier son accompagnement et de mettre 1,5 Md€ sur l'hydrogène dans le plan de relance.

Airbus, de son côté, ambitionne un avion à hydrogène à l'étude à partir de 2028, pour une mise en service en 2035. En attendant, les flottes de véhicules terrestres à hydrogène se développent.

Actuellement, 200 véhicules équipés des stack-pack Symbio sont en circulation. Le temps de chargement est de trois minutes et l'autonomie est 100 % supérieure aux véhicules électriques à piles classiques.

Philippe Rosier, nouveau PDG

Près d'un an après la création de leur filiale commune, Michelin et Faurecia font évoluer la gouvernance de Symbio : depuis le 1er septembre, Philippe Rosier a rejoint l'entreprise en tant que Président Directeur Général. Il a pour mission d'accélérer le développement de Symbio et l'industrialisation de ses systèmes hydrogène, afin d'en faire un des leaders mondiaux d'ici à 2030. Les postes de Président et de Directeur Général en charge des opérations sont regroupés sous sa responsabilité. Il succède à Fabio Ferrari, fondateur de la société, qui intègre le groupe Michelin pour accélérer le développement des activités hydrogène du Groupe. F.Ferrari a créé la start-up en 2010. Philippe Rosier, 55 ans, est diplômé de l'Ecole Supérieure de Physique et Chimie de Paris et d'un MBA de l'INSEAD. Il est également auditeur de l'Institut des Hautes Etudes pour la Science et la Technologie. Il est ancien dirigeant de Solvay Energy et Orbeo, et possède 30 ans d'expérience dans le secteur chimie et énergie.

La filière hydrogène

La filière (Mobilité Hydrogène France – consortium spécialisé de l'Association Française de l'Hydrogène et des Piles à Combustibles, AFHYPAC) a défini un plan de déploiement réaliste de 250 stations et 120 000 véhicules d'ici à 2024, puis 600 stations et 800 000 véhicules à horizon 2030.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer