AccueilEnchèresLyon / Vente aux enchères : une importante vente de bijoux chez Artenchères

Lyon / Vente aux enchères : une importante vente de bijoux chez Artenchères

Lyon / Vente aux enchères : une importante vente de bijoux chez Artenchères
DR

CultureEnchères Publié le ,

Une importante vente de bijoux est programmée jeudi 8 avril à Lyon chez Artenchères. Au catalogue près de 300 lots dont la moitié issus de l'écrin de Madame B... On retient à la lecture une bague marguerite en or gris et platine ornée en son centre d'un diamant taille ancienne de forme coussin d'environ 3 carats dans un entourage de huit diamants pour une estimation annoncée entre 4 500 et 6 000 € mais aussi une belle bague à entourage ornée d'un saphir ovale d'environ 3,30 carats bordé de diamants pour laquelle on attend 6 000 à 6 500 €.

© DR / Bague ornée de trois perles blanches estimée 1 500/2 000 EUR

Assez originale, une bague ancienne à monture en platine et or ornée de trois perles blanches dans un épaulement de six diamants taille ancienne devrait tout aussi logiquement retenir l'attention des amateurs de bijoux à partir de son estimation annoncée entre 1 500 et 2 000 € mais c'est surtout cet impressionnant bijou à transformation de la Maison Auger qui devrait relier tous les suffrages. Présenté dans son écrin d'origine, ce collier pouvant faire diadème accompagné de sa broche et de son bracelet est caractéristique du travail de la Maison Auger à Paris entre 1870 et 1880. A décor de palmettes et dans un très bon état de conservation, ce bijou transformable sur monture d'or jaune et d'argent et orné de diamants est attendu entre 15 000 et 20 000 €.

Artenchères – Jeudi 8 avril à 13 h


En avant la Musique chez de Baecque & Associés !

Des instruments que des instruments de musique ce 1er avril sous le marteau de Maîtres de Baecque & Associés. Parmi les fleurons, un violoncelle fait par Pierre Silvestre à Lyon en 1835. C'est un must de la lutherie lyonnaise du XIXe siècle sous la main de cet illustre élève de Blaise à Mirecourt. Présenté dans son coffret d'époque en bois noirci, ce violoncelle de tout premier ordre est estimé 40 000/60 000 € par Richard Pick, expert lors de cette vente.

© DR / Violoncelle par Pierre Silvestre estimé 40 000 à 60 000 euros.

Toujours au catalogue, on retient encore un violon Mirecourt fait vers 1880 et portant une étiquette de Ferdinando Gagliano pour une estimation annoncée entre 4 000 et 5 000 € mais aussi un fameux accordéon Cavagnolo par Domenico et Figli vers 1930 à décor en noyer sculpté sur trois faces et façade à l'effigie de la tête de Mozart. 2 000 à 3 000 € sont attendus pour ce fleuron de la manufacture villeurbannaise.

Quelques curiosités pour suivre comme cet intéressant quinton ancien portant une étiquette apocryphe d'Aldric à Paris. Le fond et les éclisses sont en loupe d'érable, la touche en écaille de tortue tandis que l'on note diverses décorations en os ainsi qu'une tête d'incroyable en ivoire dans la partie haute du manche. Estimé 1 000 à 1 200 €, ce quinton pourrait intéresser pas mal de collectionneurs.

Deux importants tambours africains

Gros plan enfin sur deux importants tambours africains. Le premier est un modèle dit à fente nommé « Nedundu », tambour emblématique du peuple Mangbetu du Congo. A décor de motifs anthropomorphes réalisés avec des clous de fer, ce rare tambour présenté sur son socle est estimé 1 000/1 200 €. Egalement du Congo, un tambour Lélé-Kuba, Province du Kassaï, RDC, devrait lui aussi retenir l'attention des collectionneurs. A décor de deux visages en relief, cet instrument à belle patine sombre teintée de nuances rouges est attendu pour sa part entre 1 000 et 1 200 €.

De baecque & associés – Jeudi 1er avril à 14h30

Philippe Jayet

Adjugés !

© DR / "Tête de chèvre de profil", assiette par Pablo Picasso adjugée 5 800 euros (hors frais).

Succès confirmé pour le volet 23 des ventes "Regards sur le XXe siècle" ce 13 mars sous le marteau de Maîtres de Baecque & Associés. Au marteau, on retient l'enchère à 6 000 € (hors frais) pour une intéressante huile sur panneau de Jacques Poirier initialement attendue entre 2 000 et 3 000 € mais aussi les 5 800 € atteints par "Tête de chèvre de profil", une assiette ronde/carrée en terre de faïence blanche à décor aux engobes noir/vert. Parmi le mobilier, confirmation de l'estimation pour une pièce de mobilier par Otto Bauer avec une adjudication à 5 800 € toujours hors frais.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?