AccueilServicesLyon : start-up détenue par Carrefour, Potager City croque la croissance

Lyon : start-up détenue par Carrefour, Potager City croque la croissance

Face à la crise sanitaire et aux nouvelles attentes des consommateurs, le leader de la livraison de paniers de fruits et légumes en direct des producteurs régionaux a ajusté son modèle et enrichit son offre.
Lyon : start-up détenue par Carrefour, Potager City croque la croissance
DR - Le panier hebdomadaire de fruits et légumes peut être complété par d'autres produits frais ou d'épicerie.

EconomieServices Publié le ,

L'entreprise lyonnaise Potager City a traversé la pandémie en mode adapté. "La moitié de nos paniers de fruits et légumes était distribuée sur le lieu de travail. Avec le confinement et la mise en place du télétravail, nous avons dû revoir notre mode de distribution et avons ouvert 1 150 points de retrait dans les commerces de proximité. En quelques mois, nous avons quasi doublé notre nombre de points-relais", se souvient Jérémy Colas, directeur général de Potager City.

40 grandes villes fin 2021

Ce travail d'ouvertures de points de collecte se poursuit pour accompagner l'extension du service dans de nouvelles villes. "Nous avons lancé notre service à Bourg-en-Bresse, Clermont-Ferrand, Annemasse, Mâcon, Cholet, Colmar, Saint-Nazaire… et préparons notre arrivée à Mulhouse et Nancy. Nous sommes implantés dans une trentaine de grandes villes et devrions être autour de 40 en fin d'année" , fait savoir Jérémy Colas.

En 2022, la Côte d'Azur, la Normandie et la Bourgogne complèteront le maillage national. Pour apporter ce service de proximité, Potager City s'appuie sur 7 bases logistiques et une équipe de 175 collaborateurs. Environ 75 personnes seront recrutées cette année, principalement en Auvergne-Rhône-Alpes et en Ile-de-France, pour assurer la préparation et la livraison des paniers.

Compléter le panier hebdomadaire

L'entreprise lyonnaise a également fait évoluer son offre pour répondre aux nouveaux besoins et apporter plus de souplesse aux consommateurs. Le panier "figé" de fruits et légumes peut désormais être enrichi. "Le client personnalise sa commande en ligne avec des produits frais et des produits d'épicerie supplémentaires", explique le directeur.

Une botte de radis, une boîte d'œufs ou un pot de miel peuvent ainsi être ajoutés et augmentent le panier moyen. "Pour les produits du terroir, nous avons référencé des producteurs locaux dans une démarche identique à celle menée pour les fruits et légumes", souligne Jérémy Colas.

Les pays frontaliers à horizon deux ans

Potager City, qui compte 100 000 clients actifs sur l'année dont 50 000 clients réguliers, a réalisé 15 M€ de chiffre d'affaires en 2020 et vise le double cette année. Rachetée fin 2019 par Carrefour, la PME fait partie du pôle start-up du groupe de grande distribution.

Alors que Potager City ambitionne un prochain développement dans les pays frontaliers, Carrefour pourra sans doute faciliter la mise en œuvre de ce projet. "Nous commençons à réfléchir à des implantation en Belgique, en Allemagne et en Italie", confie le directeur.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?