AccueilArt de vivreEvasion / TourismeLyon souterrain : plongée sous terre à la découverte de la champignonnière de Caluire

Lyon souterrain : plongée sous terre à la découverte de la champignonnière de Caluire

Au nord de Lyon, la galerie de Caluire abrite une ancienne champignonnière, pour l'instant interdite au public. L'association lyonnaise OCRA protège et rénove les lieux pour qu'ils soient de nouveau accessibles. Immersion en vidéo.
La champignonnière de Caluire est pour l'instant fermée au public en raison de travaux.
© Cheyenne Gabrelle - La champignonnière de Caluire est pour l'instant fermée au public en raison de travaux.

Art de vivreEvasion / Tourisme Publié le ,

Nichée sous terre à Caluire-et-Cuire, l'ancienne galerie de fusillade est un site défendu et protégé par l'association OCRA (Organisation pour la Connaissance et la Restauration d’Au-dessous-terre) depuis 2009. Contrairement à la galerie du Fort de Vaise, la champignonnière de Caluire, est fermée temporairement aux visiteurs.

Près de 1 700 m2 de galerie souterraine serpentent sous la ville de Caluire. Avant de devenir une champignonnière comme de nombreux habitants la connaissent, la galerie était une fortification du 19e siècle, à l’instar de la galerie de fusillade du Fort de Vaise.

Champignonnière de Caluire : réouverture au public en 2023 ?

Relativement grand, le souterrain dispose de 54 casemates sur la partie de Montessuy, qui avoisinent les 25 m2 chacune, plus une partie centrale plus large. En 2009, l’OCRA a organisé une première visite du souterrain. Depuis, les membres préservent et désobstruent la terre de le la galerie.

Pour raison de travaux, le site n’est pas ouvert au public, excepté durant les journées européennes du patrimoine, qui auront lieu en 2022 les 17 et 18 septembre. L’OCRA souhaite rouvrir les portes du souterrain d’ici l’été 2023.

Qu'est-ce que l'OCRA ?

L'Organisation pour la connaissance et la restauration d’au-dessous-terre (OCRA) a été créée en 2001 par des amateurs des galeries souterraines. La trentaine de bénévoles, issus de milieu professionnels différents, concentrent leurs efforts sur deux galeries : la galerie de fusillade du Fort de Vaise et la champignonnière de Caluire.

En plus d’organiser des visites, les membres actifs du groupe mettent tout en œuvre pour préserver le patrimoine de ces lieux. Leur passion : partager l’histoire des galeries souterraines de Lyon au grand public et défendre le patrimoine culturel de Lyon.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?