AccueilEconomieAéroports / Lyon Saint-Exupéry : croissance en haute altitude

Aéroports / Lyon Saint-Exupéry : croissance en haute altitude

Pierre Marnotte, Tanguy Bertolus, Cédric Fechter (©Aéroports de Lyon)
Photo DR - Pierre Marnotte, Tanguy Bertolus, Cédric Fechter (©Aéroports de Lyon)

Economie Publié le ,

Comme le souligne avec délectation Tanguy Bertolus, président du directoire d'Aéroports de Lyon, 2017 restera une année majeure dans l'histoire de l'aéroport Lyon Saint-Exupéry. Pour la première fois, en effet, la plate-forme lyonnaise a franchi la barre des 10 millions de passagers. Une nouvelle progression, de 7,6 % par rapport à 2016, rendue possible par la dynamique enregistrée sur quasiment tous les segments de marché. Avec une mention spéciale pour les liaisons low-cost, qui ont attiré 10,4 % de passagers supplémentaires en un an. « En 10 ans, leur part dans le trafic de l'aéroport est passé de 3 % à plus de 35 %, souligne Tanguy Bertolus. Et nous avons encore de belles marges de progression à ce niveau, puisque bon nombre d'aéroports affichent quelque 50 % de parts de marché pour les low-cost. »

Cette ambition devrait d'ailleurs se traduire dans les chiffres de Lyon Saint-Exupéry dès les prochains mois, avec l'ouverture de plusieurs liaisons portées par des compagnies low-cost. Aussi bien en direction de destinations hexagonales qu'internationales. Ainsi Easy Jet renforcera encore ses positions lyonnaises, pendant que d'autres acteurs feront leurs premiers pas ou accélèreront singulièrement leur développement. « La compagnie espagnole Volotea arrive en force en ouvrant quatre lignes : Alicante, Palma de Majorque, Cagliari et Palerme », confirme Cédric Fechter, Directeur général d'Aéroports de Lyon.

Cette montée en puissance des low-cost se traduira également par le renforcement de l'offre en direction des pays d'Europe du Nord et d'Europe de l'Est. « C'est un axe stratégique de notre développement », poursuit-il. Et de citer trois nouvelles ouvertures, à l'occasion de l'occasion de la saison Été, qui vient de commencer, pour corroborer ses propos : Erevan par Armenia, Helsinki par Finnair et Cluj par Wizz Air. « L'arrivée de nouvelles compagnies dénote la confiance que les professionnels du secteur placent dans notre aéroport et facilite la venue de nouveaux acteurs », analyse Tanguy Bertolus. Un cercle vertueux qui devrait conduire l'aéroport Lyon Saint-Exupéry vers le cap des 13 millions de passagers à l'horizon 2025.

Lyon Bron, troisième place forte de l'aviation d'affaires dans l'Hexagone

Avec un peu plus de 10 000 mouvements par an, l'aéroport de Lyon-Bron s'est imposé comme la troisième place forte de l'aviation d'affaires en France. Une position que Pierre Marnotte, Directeur de l'aéroport, compte défendre en cassant l'image élitiste qui colle à la peau de l'aviation d'affaires. « Les Britanniques et les Asiatiques sont beaucoup plus ouverts que nous sur ce sujet, constate-t-il. Tandis que Cédric Fechter ajoute : « A l'avenir, nous allons apporter un traitement particulier à l'aviation d'affaires, aussi bien à Bron qu'à Saint-Exupéry, qui enregistre environ 2 000 mouvements par an. »

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?