AccueilCollectivitésLyon : Rhônexpress, la résiliation va couter plus cher que prévu à cause du Covid-19

Lyon : Rhônexpress, la résiliation va couter plus cher que prévu à cause du Covid-19

La liaison Lyon - aéroport Saint-Exupéry paie aussi la crise de l'aérien. Explications.
Lyon : Rhônexpress, la résiliation va couter plus cher que prévu à cause du Covid-19
DR

Collectivités Publié le ,

La résiliation de la convention d'exploitation de la liaison Rhônexpress entre Lyon et l'aéroport Saint-Exupéry, obtenue par l'ancien président de la Métropole de Lyon David Kimelfeld en février 2020 "au titre de l'intérêt général" coûtera plus cher que prévu. Covid oblige, le trafic aérien est durement touché, et non en augmentation, comme il était prévu.

C'est pourquoi, le nouveau président Bruno Bernard et son exécutif ne sont pas en mesure de baisser le coût des billets pour les usagers, tout juste une promesse de diminuer les prix pour les salariés qui utilisent ce tram express pour aller travailler sur la zone de l'aéroport. Une autre baisse est envisagée pour les voyageurs qui se rendent à Saint-Exupéry pour y prendre le train à la gare TGV.

Une pénalité de résilitation de 32 millions d'euros

Les conseillers métropolitains ont dû voter la nouvelle convention financière avec le Sytral (syndicat des transports de l'agglomération lyonnaise) exploitant public et autorité organisatrice des transports. Cette convention prend effet au 6 novembre 2020, date officielle de la résiliation, et jusqu'en 2038.

C'est bien ce qui va alourdir les coûts, car la pénalité de résiliation, qui aurait dû être absorbée avec une bonne santé économique de Rhônexpress, ne le sera pas aussi facilement et s'élève à 32 M€.

Par ailleurs, la Métropole doit assumer la maintenance et les annuités sur la partie commune au T3, par remboursement à l'exploitant, une somme annuelle qui s'élève à plus de 5,4 M€ pour 2020.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?