AccueilCultureLyon : quand la culture vient au contact des clients du centre commercial de la Part-Dieu

Lyon : quand la culture vient au contact des clients du centre commercial de la Part-Dieu

La culture, et notamment l’art contemporain s’installent au centre commercial de La Part-Dieu à Lyon. L'attelage peut sembler incongru, mais il fallait y penser : si les gens ne vont pas tous au musée, pourquoi le musée ne viendrait-il pas à eux ?
Lyon : quand la culture vient au contact des clients du centre commercial de la Part-Dieu
© Eric Séveyrat - De gauche à droite : Francis Richert : « Le Labo» du Conservatoire de Lyon ; Géry Moutier, Président du Conservatoire de Lyon ; Nathalie Perrin-Gilbert, Adjointe au Maire Déléguée à la Culture ; Isabelle Bertolotti, Directrice du Musée d’Art Contemporain de Lyon ; Jean-Philippe Pelou-Daniel, Directeur du centre de shopping Westfield La Part-Dieu.

Culture Publié le ,

La culture s'installe au cœur du centre commercial de la Part-Dieu à Lyon. "Ma présence au centre commercial de La Part-Dieu, en tant qu’adjointe à la culture à la ville de Lyon, peut en étonner certains, lança Nathalie Perrin-Gilbert, mais il se trouve que le dialogue avec le directeur du centre Jean-Philippe Pelou-Daniel s’est instauré, et que nous comptons bien pérenniser une collaboration pour donner sa place à la culture à La Part-Dieu."

A l'entrée du centre commercial de la Part-Dieu, une sculpture de plus de 7 mètres

Effectivement, l’entrée par la porte de la Lanterne (côté tour "Crayon") a de quoi surprendre, à la vue de la haute sculpture de plus de 7 mètres en polystyrène (on la croirait de pierre ou de plâtre) de David Post-Kohler, artiste né à Annecy, exposé au Mac de Lyon.

Puis on se dit qu’au vu de la dimension gigantesque du nouveau hall d’accès de ce côté Ouest, "Stenos" (c’est son nom d’œuvre) s’intègre parfaitement.

Un peu plus loin, au cœur de la place "des Lyonnais", comme l’appelle le directeur du centre commercial Westfield, les deux sœurs de l’œuvre monumentale trônent au milieu des boutiques, aiguisant la curiosité des chalands qui passent, et parfois s’arrêtent : "Du coup, il est clair que l’on ne pourra plus s’en passer, commente Jean-Philippe Pelou, les sculptures sont là pour un an, il va falloir rapidement songer à les remplacer…"

C’est là que commence la collaboration avec Isabelle Bertolotti, directrice du musée d’art contemporain de Lyon, qui entend bien valoriser quelques-unes des nombreuses œuvres contenues dans les réserves.

© Eric Séveyrat / L’artiste plasticienne lyonnaise Séverine Dietrich

Couleurs et motifs au cœur du centre commercial Westfield

Si les sculptures (sortes de géants assemblés par morceaux de corps) ne ne peuvent pas se louper, les couleurs et les motifs de l’artiste plasticienne lyonnaise Séverine Dietrich s’imposent à l’œil lorsque le visiteur monte les escalators en direction des terrasses, de même que les immenses photos de Lyon qui habillent agréablement l’espace.

Pour mettre les choses en musique, le partenariat s’étend au Conservatoire national de musique et de danse (CNSMD) de Lyon dont les élèves viennent au cœur du centre commercial donner libre cours à leur envie de jouer, comme « à l’école de la rue » devant des publics non captifs par définition, qu’il faut …captiver.

Le centre commercial de la Part-Dieu draine chaque année entre 36 et 40 millions de visiteurs, Lyonnais, non Lyonnais, étrangers… Nombreux sont ceux qui ne vont pas spontanément à la culture. Par ce biais, c’est un peu la culture qui vient à eux.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?