Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Lyon : objets connectés, intelligence artificielle et robotique en vue au Sido 2020

Publié le - - Services

Lyon : objets connectés, intelligence artificielle et robotique en vue au Sido 2020

Belle réussite pour le Sido 2020, salon des objets connectés et l'intelligence artificielle, organisé à la Cité internationale de Lyon dans les conditions particulières de la crise sanitaire. Retour sur l'événement.

Le Sido 2020, 6e du nom, a accueilli jeudi et vendredi 3 et 4 septembre 300 exposants. Cette édition avait valeur de test, se présentant comme l'un des premiers rendez-vous collectifs importants de la reprise.

C'était un peu comme si les participants trouvaient une joie nouvelle (malgré les masques) à exposer, échanger, faire vivre cet écosystème après des mois de doute : "Les exposants sont attachés à une technologie et peuvent l'appliquer à plusieurs secteurs", explique Pierre Mirlit, directeur général de l'organisateur 656éditions.

"En tant qu'évènement nous nous plaçons comme évangélisateur de ces technologies d'objets connectés (IoT) utilisables sur un maximum de chaînes de valeur, comme l'industrie, puis les hôpitaux (blocs opératoires), le BTP, la mobilité, les smart cities, la logistique [...]", argumente-t-il.

Une fréquentation à la hauteur malgré le contexte

La filiale lyonnaise du groupe Infopro Digital, 656éditions, organise cinq salons annuels. Le Sido est l'un des plus porteurs de croissance sur un créneau très actif, lui-même en progression. Il a accueilli 9 000 visiteurs en 2019. Et même si le chiffre est légèrement inférieur en 2020, il est très bon dans le contexte général : "La reprise est là, elle est indispensable. Les salons sont des accélérateurs via les rencontres qu'ils procurent, de mises en place d'innovations, de partages et d'échanges, et permettent de définir collectivement les perspectives d'une industrie".

Les salons étaient impatients de pouvoir repartir sur de bons rails : "Il y a une volonté des organisateurs et des filières de retrouver le présentiel. Les acteurs ont vite trouvé les limites du digital distanciel, les exposants nous disent que pour faire du business, vous ne trouvez un bon partenaire que lorsque vous l'aurez rencontré, et échangé en face à face", achève Pierre Mirlit.




Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer