AccueilSpectacle vivantLYON "THE PLACE TO LAUGH"

LYON "THE PLACE TO LAUGH"

LYON
© DR - Régis Mailhot ouvre le bal de Just pour Lyon le 24 septembre

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Chaque automne depuis 2013, la capitale des Gaules est un peu the place to laugh (l'endroit où l'on rit). Deux festivals « café-théâtre » d’envergure pour un public friand de blagues et des organisateurs qui, eux aussi, ont le sens de l’humour : avouez que programmer les événements aux mêmes dates, c’est plutôt comique ! " Just pour Lyon " et le Festival d’humour de l’Espace Gerson se télescopent sur l’éphéméride. Soit. Une malencontreuse collision qui n’empêche pas la qualité d’être au rendez-vous. Exprimée différemment, voilà tout.
" Just pour Lyon " - organisé depuis trois ans à l’initiative du groupe Just pour Rire et en collaboration avec plusieurs chaînes nationales - joue résolument la carte des stars. La preuve avec Régis Mailhot, qui ouvre le bal le 24 septembre avec un plateau politique réunissant les trublions Bernard Mabille et Willy Rovelli. Investissant principalement la Salle 3000, le festival s’autorise quelques incursions au Complexe du Rire, au Boui-Boui ou encore au Rideau Rouge. Une multiplicité de salles où les spectateurs pourront retrouver l’ingérable Yassine Belattar, le diable nommé Laura Laune, mais aussi Jean-Luc Lemoine, Claudia Tagbo, Alex Vizorek… Sans oublier la Nuit des Gones, présidée par Gilbert Rozon, avec un plateau 100 % lyonnais.
Côté Gerson, on voit plus le Festival d’Humour comme un tremplin pour la nouvelle génération du rire. Aussi à Saint-Paul, on parie sur la découverte et l’audace. Parrainée par l’humoriste amoureux des mots Vincent Roca (qui lance les festivités avec deux représentations de son spectacle Délirium très Mots), cette 4e édition ouvre ses portes à neuf talents en devenir. Parmi eux, le fou Jérémy Vaillot, la nouvelle venue Margot Winch ou encore le pince-sans-rire Matthieu Penchinat. Tantôt touchants, tantôt extravagants voire carrément effrontés, les joyeux drilles sont tous irrésistiblement drôles. Le public, les professionnels et la presse auront pourtant la difficile tâche de les départager pour délivrer les 3 prix du festival. Des récompenses remises au cours de la soirée de clôture au Radiant-Bellevue (déjà complète), présentée par le lauréat 2015 Bruce Fauveau, avant le show de Guillaume Meurice. Que demande le peuple ?

Festival d’humour de l’Espace Gerson, du 26 septembre au 1er octobre
" Just pour Lyon ", du 24 septembre au 1er octobre

Et aussi…

Vincent Dedienne

Résonnant sur Canal + et France Inter, ses chroniques amènes nous ont fait rire semaine après semaine… S’amusant des politiques, des people, du citoyen, Vincent Dedienne vise le cœur avec des balles à blanc : avec justesse, mais sans désir de nuire. Dans S'il se Passe Quelque Chose, son premier one-man show, il délaisse son prochain pour se livrer à l’exercice délicat de l’autobiographie. En deux sketches, le jeune homme de 28 ans retrace son parcours, de son enfance mâconnaise à la Comédie de Saint-Etienne. À la fois drôle et sensible, le petit prince du rire s'amuse des banalités du quotidien, virevolte entre pudeur et impudeur. Tendre et attachant.

Théâtre de la Croix-Rousse, du 29 septembre au 1er octobre

Valérie Lemercier

Y’a pas à dire, elle nous avait manqué. Notre BCBG préférée retourne à ses premières amours avec son 5e one-woman-show, sobrement intitulé Valérie Lemercier en tournée. « Je veux provoquer, surprendre et parler de ce qui me frappe », annonçait-elle en octobre dernier. Naviguant entre liberté, fantaisie et humour farfelu, le spectacle s’annonce prometteur et fait déjà partie de ces rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte. On nous promet de la fantaisie, de nouveaux personnages désopilants, des danses improbables… L’humoriste va démontrer qu’elle est restée une véritable bête de scène, quelque 25 ans après ses débuts.

Bourse du Travail, le 18 octobre

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?