AccueilEconomieMedicamentum, l'appli créée par des Lyonnais pour mieux maîtriser sa consommation de médicaments

Medicamentum, l'appli créée par des Lyonnais pour mieux maîtriser sa consommation de médicaments

La start-up lyonnaise a développé une application permettant aux utilisateurs de mieux comprendre les médicaments qui leur sont prescrits et d'éviter les risques qui peuvent être associés. En avril, elle a lancé un nouveau service : Covid anti-gaspi.
Medicamentum, l'appli créée par des Lyonnais pour mieux maîtriser sa consommation de médicaments

Economie Publié le ,

"C'est le Yuka du médicament". C'est en ces termes que Pascal Huynh, co-fondateur de Medicamentum, présente cette application, mise en ligne en janvier 2020. La start-up, hébergée depuis septembre à l'incubateur lyonnais H7, est, au départ, un projet interne de Beyowi, société de consulting en développement d'applications mobiles et web, créée en 2014 à Paris.

Le projet Medicamentum est né en 2016, après avoir remporté un hackathon organisé par l'Assurance Maladie. Mais ce n'est qu'en 2019 que Pascal Huynh et Cédric Tang ont réellement retravaillé l'application pour qu'elle devienne réalité. Les deux ingénieurs se sont associés à Thomas Riquier, docteur en pharmacie.

Éviter les interactions médicamenteuses

"Il s'agit d'une application qui informe le patient sur son traitement et sur les risques auxquels il peut être exposé”, précise Pascal Huynh. Objectif : éviter les interactions médicamenteuses, notamment en cas d'automédication. “Il ne s'agit pas d'éveiller les soupçons à l'encontre des médicaments mais bien d'informer le patient et de favoriser le dialogue avec le professionnel de santé”, assure Pascal Huynh.

Fin février, l'application comptait déjà 5500 utilisateurs, soit beaucoup plus que les prévisions des fondateurs. Début avril, un événement a boosté l'engouement pour Medicamentum : le lancement de Covid anti-gaspi. Cet onglet de l'application initiale est en fait une plateforme permettant de mettre en relation candidats au vaccin et professionnels de santé ayant des doses disponibles. Ce service est gratuit, au même titre que Medicamentum.

Mais alors, quel est le modèle économique de la start-up ? “La base utilisateurs permettra d'effectuer des enquêtes de vie réelle, ce sera un socle d'informations pour les professionnels de santé. Ces enquêtes pourront servir, par exemple, pour l'étude d'un médicament auprès de patients atteints d'une pathologie”, explique Pascal Huynh. Et ce service, en revanche, sera payant.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?