Fermer la publicité
Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

Lyon : la start-up Superpictor vise une super croissance pour 2021

Publié le - - Economie

Lyon : la start-up Superpictor vise une super croissance pour 2021
© DR - Benoît Deves, Dan Kong-A-Siou et Jérémy Compagnat, les trois fondateurs de Superpictor.

La start-up lyonnaise Superpictor a imaginé une solution digitale permettant de personnaliser ses produits en ligne et de faciliter les échanges entre les clients, les graphistes et les commerciaux. L'objectif : réduire les coûts et les délais.

Créer une plateforme qui permet de digitaliser la personnalisation de produits : tel est le concept de Superpictor, start-up lyonnaise lancée en 2018 par Jérémy Compagnat, Benoît Deves et Dan Kong-A-Siou. Les trois associés sont partis d'un constat simple : aujourd'hui, tout est personnalisable dans le monde de l'entreprise : vêtements brodés, bijoux, box cadeaux, goodies en tout genre, etc.

"Or ce secteur a raté le virage de la digitalisation. Il est resté dans le monde du catalogue, avec beaucoup d'allers retours entre les clients, les graphistes et les commerciaux", explique le fondateur.

Gain de temps précieux

La solution digitale imaginée par Superpictor permet d'automatiser les processus et de gagner un temps précieux. Le délai entre la demande client et la production, qui peut parfois atteindre les six semaines, est ramené à quelques minutes ! Et le temps, c'est de l'argent.

Cette solution est aussi un gage de réduction de coûts pour les entreprises qui l'utilisent. D'ailleurs, Superpictor compte déjà 1000 clients et 50 000 fichiers de fabrication traités.

Des prévisions très encourageantes pour 2021

Et pourtant, la crise du Covid a largement impacté son activité. "Les clients de nos clients travaillent dans l'événementiel", explique Jérémy Compagnat. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que 2020 n'a pas été tendre avec ce secteur d'activité. Pourtant, Superpictor a réussi à engranger un chiffre d'affaires de 220 000 euros. C'est beaucoup moins qu'attendu, mais c'est mieux qu'en 2019, où il s'élevait à 180 000 euros. Les prévisions pour 2021 sont enthousiasmantes.

"Au premier trimestre, nous avons connu une croissance de 100 % par rapport au premier trimestre 2020", note Jérémy Compagnat. Une levée de fonds devrait être enclenchée au deuxième trimestre. Afin de se lancer sur les marchés allemand et anglais.




Audrey DESFEVE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Toute l'info éco, juridique, collectivités... à Lyon et dans la région / Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer