AccueilActualitéLyon : la Fête des Lumières annulée, un coup dur pour toute une ville

Lyon : la Fête des Lumières annulée, un coup dur pour toute une ville

Grégory Doucet, maire de Lyon, a annoncé que l'édition 2020 de la Fête des Lumières ne pourrait se tenir en raison de la crise sanitaire.
Lyon : la Fête des Lumières annulée, un coup dur pour toute une ville
Kaloyan Krasimirov Stoyanov / Wikimedia Commons - L'édition 2020 de la Fête des Lumières n'aura pas lieu à Lyon.

Actualité Publié le ,

La décision est tombée mercredi midi. Invité sur le plateau de France 3, le maire de Lyon a officialisé l'annulation de la Fête des Lumières 2020. "Pour nous préserver dans le contexte sanitaire, pour que la plus belle fête du monde reste une fête et non une hécatombe", a expliqué Grégory Doucet.

Les festivités devaient se tenir en plusieurs lieux du 5 au 8 décembre, et les organisateurs planchaient ces dernières semaines sur un format réduit compatible avec les obligations sanitaires.

La Ville de Lyon avait initialement annoncé que la décision finale serait prise mi-novembre, mais la progression fulgurante de la deuxième vague a visiblement accéléré le processus. Il y a quelques jours encore, le maire rencontrait le préfet du Rhône pour évoquer le sujet.

Déjà une annulation en 2015

Evènement majeur pour la ville, facteur d'attractivité touristique et vecteur d'image dans le monde entier (près de deux millions de visiteurs en 2019), la Fête des Lumières occupe également une place particulière dans le coeur de beaucoup de Lyonnais.

C'est la seconde édition qui n'aura pas lieu au cours des dix dernières années. En 2015, la Fête des Lumières avait déjà été annulée suite aux sanglants attentats qui avaient frappé Paris au mois de novembre.

A l'image de l'ex-candidat à la mairie Yann Cucherat, de nombreuses personnalités lyonnaises ont déjà réagi à cette décision accueillie avec fatalisme, mais aussi avec la volonté d'illuminer les fenêtres comme le veut la tradition. Sur Twitter, Antoine B. pointe tout de même l'ironie de devoir annuler pour motif sanitaire une fête née pour célébrer... la fin d'une épidémie.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 02 juillet 2022

Journal du02 juillet 2022

Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?