AccueilEconomieLyon French Tech lance son club d'entreprises

Lyon French Tech lance son club d'entreprises

Lyon French Tech, qui prendra possession des 3 000 m2 de son futur lieu totem, la Halle Girard (Lyon 2e), dans le courant du deuxième semestre 2017, vient de se doter d'un nouvel outil pour assumer sa mission, avec la création de son club d'entreprises.
Lyon French Tech lance son club d'entreprises
Photo DR - Perspective de la Halle Girard, qui accueillera Lyon French Tech à partir de l'automne 2017

Economie Publié le ,

Sous l’impulsion de son président, Patrick Bertrand, et de sa déléguée générale, Virginie Delplanque, qui a pris ses fonctions au printemps 2015, l’association Lyon French Tech continue de se structurer pour apporter sa pierre au chantier de la transformation numérique. Un challenge particulièrement excitant dans une région dont les contours économiques ont été dessinés par les industries traditionnelles, qui pèsent encore d’un poids considérable, mais qui n’a pas manqué, pour autant, de se positionner sur le créneau des industries numériques.

« Les chiffres parlent d’eux mêmes, souligne d’ailleurs Virginie Delplanque. L’écosystème numérique Lyon French Tech est le deuxième de France, avec quelque 50 000 emplois recensés au sein d’environ 7 000 entreprises. » Une puissance de feu qu’il est aujourd’hui essentiel de rapprocher de l’économie traditionnelle et, notamment, de l’industrie. « Le club d’entreprises a pour ambition de s’inscrire dans le chantier de la transformation numérique, qui consiste à soutenir cette mutation en facilitant le contact avec les start-up. Le club d’entreprises doit s’inscrire dans cet élan collectif », confirme Virginie Delplanque.

Derrière cette démarche collective, l’objectif est beaucoup plus ambitieux. Car il s’agit au final de relancer la croissance, de créer de l’emploi au travers des entreprises innovantes et d’aider les entreprises traditionnelles à renforcer leur compétitivité, grâce à la mise en œuvre des technologies numériques. « Les entreprises ont envie de faire, mais elles ne savent pas forcément comment débuter dans la transformation numérique, analyse-t-elle. Le club d’entreprises peut leur donner des clés pour y parvenir. »

Pour cela, des réunions thématiques seront organisées à l’avenir, par exemple sous forme de petits-déjeuners, au cours desquels des entreprises ayant déjà entamé leur transition numérique feront un retour d’expérience à l’attention des autres. « Mais rien n’est encore définitivement arrêté, précise cependant la déléguée générale de Lyon French Tech. Nous n’avons pas l’intention d’imposer quoi que ce soit, mais de proposer. Nous sommes dans l’écoute et dans la co-construction de la démarche. »

Une volonté de correspondre le plus exactement possible aux besoins des entreprises qui explique d’ailleurs le choix de faire deux réunions de présentation : la première, mardi 16 février, était destinée aux grands groupes et aux ETI ; la seconde, le 1er mars prochain, s’adressera aux PME et TPE. « Notre objectif est de bien qualifier les problématiques, car nous agissons en quelque sorte comme des aiguilleurs, ajoute-t-elle encore. Mais nous avons l’ambition de réunir toutes les entreprises, car notre vocation est bel et bien globale. »

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?