Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Lyon : fermeture des bars, protocole dans les restaurants, le préfet détaille les nouvelles mesures

Publié le - - Actualité

Lyon : fermeture des bars, protocole dans les restaurants, le préfet détaille les nouvelles mesures
Julien VERCHÈRE - Le préfet Pascal Mailhos a détaillé les mesures destinées à enrayer la propagation du Covid-19 à Lyon et dans le Rhône.

Pascal Mailhos a dessiné vendredi lors d'une conférence de presse les contours du nouvel arsenal de lutte contre la reprise de l'épidémie de Covid-19, particulièrement sensible à Lyon et dans sa région.

Au lendemain de l'annonce par le ministre de la Santé du placement de Lyon et de sa métropole en zone d'alerte maximale, le préfet du Rhône a détaillé les nouvelles mesures qualifiées de "contraignantes mais nécessaires au regard de l'accélération de la circulation du virus". Elles entreront en vigueur à partir de demain samedi 10 octobre.

Rappelant que de nombreuses dispositions avaient déjà été prises localement pour endiguer la reprise de l'épidémie de Covid-19, à l'image du port obligatoire du masque ou de la fermeture des salles de sport, Pascal Mailhos s'est attardé sur la mesure choc de cette fin de semaine, à savoir la fermeture des bars, commerces déjà parmi les plus affectés par la crise.

Fermeture ce soir à 22 h

Celle-ci concernera bien les 59 communes de la métropole de Lyon, y compris les moins peuplées. Pas de corrélation donc avec les villes où le port du masque est obligatoire et celles où il ne l'est pas. Les bars devront fermer leurs portes dès ce vendredi soir à 22 h, pour une durée minimale de quinze jours. Mais si on sait que les établissements tels que les salons de thé ou les bars à chicha sont concernés, un flou persiste quant à d'autres lieux "hybrides".

Qu'en sera-t-il de la boulangerie qui propose thé ou café dans un coin de sa boutique ? Les brasseries devront-elles refuser de servir le petit café du matin et garder porte fermée en attendant le service du midi ? "J'ai eu le président de l'UMIH hier (Ndlr, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie). Un protocole a été établi afin de savoir ce qui rentre dans le cadre de la restauration et ce qui n'y rentre pas", a indiqué le préfet sans plus de précisions.

Un protocole renforcé dans les restaurants

Ce sera sans doute du cas par cas sur le terrain. Avec le risque pour certains professionnels de ne pas avoir la certitude de savoir s'ils peuvent rester ouverts ou pour le moins proposer l'ensemble des services habituels.

Quant aux restaurants, ils pourront demeurer ouverts moyennant la mise en place d'un protocole sanitaire détaillé par le préfet ce vendredi : six personnes maximum à chaque table, un cahier de rappel, du gel hydroalcoolique pour chaque groupe, le paiement obligatoire à table, le port du masque pour tout déplacement, ainsi que l'affichage de la capacité maximale d'accueil à l'entrée.

Dans les centres commerciaux, les exploitants devront respecter une jauge maximale de 4 m2 par client, hors personnel et hors zones techniques.

Le télétravail encouragé, sans caractère obligatoire

A une question sur la manière dont les entreprises doivent envisager le recours au télétravail, le préfet a signifié que les pouvoirs publics ne s'empareraient pas frontalement du sujet. "Il n'y a jamais eu et il n'y pas de pourcentage de télétravail préconisé. Nous incitons toutefois à ce que tout ce qui peut être fait en télétravail le soit", a déclaré le préfet, qui n'a pas non plus évoqué la question des transports en commun.

Une forte hausse du nombre de cas depuis deux jours

Lors de son point avec la presse, le préfet du Rhône était accompagné du directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) Auvergne Rhône-Alpes, Jean-Yves Grall, ainsi que du recteur de l'Académie de Lyon, Olivier Dugrip. Occasion pour le premier de faire le point sur les derniers chiffres de l'épidémie dans la région, et pour le second d'évoquer la situation dans les établissements scolaires, particulièrement dans l'enseignement supérieur.

Jean-Yves Grall a fait état "d'une hausse considérable du taux d'incidence depuis deux jours", après une phase de stabilisation. "Le taux d'incidence dans le Rhône est passé de 240 pour 100 000 habitants en fin de semaine dernière à 245 en milieu de semaine, et s'établit à 290 ce vendredi", a-t-il illustré, soulignant que les patients Covid-19 représentaient 31 % des lits occupés en réanimation.

Politique de tests : ça va mieux

Le directeur général de l'ARS a fait mention de l'amélioration notable de la politique de tests dans la région lyonnaise, "avec 100 % de résultats rendus en moins de 48 h et 60 % en moins de 24 h".

Alors qu'il faut s'attendre "à une hausse mécanique des hospitalisations dans les dix à quinze prochains jours", une vague de déprogrammations d'interventions va débuter la semaine prochaine afin d'éviter la saturation des hôpitaux malgré l'activation du planc blanc.

L'appel aux étudiants

Quant au recteur de l'Académie de Lyon, il a une fois encore lancé un appel aux étudiants afin qu'ils respectent les gestes barrière, rappelant que la jauge maximale était désormais fixée à 50 % dans les amphis et salles de classes, la moitié des cours devant être effectués à distance.




Julien VERCHÈRE
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer