AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentLyon et Lille tirent la croissance tertiaire des métropoles régionales

Lyon et Lille tirent la croissance tertiaire des métropoles régionales

En région, malgré un début d'année marqué par l'attentisme, le marché de l'immobilier tertiaire affiche une forte embellie au terme des trois premiers trimestres 2018. Une dynamique particulièrement sensible à Lyon et à Lille, comme l'ont constaté les professionnels de l'immobilier d'entreprise à l'occasion du SIMI, qui s'est tenu à Paris du 5 au 7 décembre.
CIRC Perspective Tony Garnier
Photo DR - CIRC Perspective Tony Garnier

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

La dynamique constatée en 2017 sur le marché de l'immobilier d'entreprise ne s'est pas évanouie cette année. Ni à Paris, ni en province. C'est le constat qu'ont fait les professionnels du secteur, réunis au Palais des congrès de la Porte Maillot, à Paris, à l'occasion du SIMI. Pour la 7ème année consécutive, en effet, le volume de la demande placée progresse sur les six principaux marchés régionaux : Aix-Marseille, Bordeaux, Lille, Lyon, Nantes et Toulouse. Au terme des neuf premiers mois de l'année, un nouveau record a été établi, avec plus de 840 000 m2 placés. La barre symbolique du million devrait être franchie pour la deuxième fois.

Pour Jean-Laurent de La Prade, Directeur général adjoint de BNP Paribas Real Estate Transaction, en charge des régions, trois facteurs principaux expliquent cette forte dynamique : « L'importance des prises à bail et acquisitions de grandes surfaces, l'appétence des utilisateurs pour les produits neufs et les très bonnes performances des deux premiers marchés régionaux, à savoir Lyon et Lille, qui pourraient franchir tous deux la barre des 300 000 m2 placés cette année. »

Premier facteur de progression signalé, la montée en puissance du neuf se traduit dans les chiffres, puisqu'il dépasse même pour la première fois depuis 2013 le volume placé dans l'ancien. Dans le même temps, le volume des transactions supérieures à 5 000 m2 s'est envolé, pour totaliser désormais 25 % du volume placé, soit un niveau record depuis 10 ans.

« Ce double phénomène est particulièrement sensible à Lyon et à Lille, commente Benoît de Fougeroux, Président de FNAIM Entreprises. A Lyon, avec plus de 240 000 m2 placés au terme des neuf premiers mois de l'année, un nouveau record devrait être établi cette année. Nous pourrions même passer la barre des 350 000 m2 placés. » Le marché a été porté par les deals supérieurs à 5 000 m2, qui sont déjà au nombre de huit, mais il a également bénéficié de la progression de tous les types de produits. Et si la Part-Dieu reste le quartier d'affaires de l'agglomération, des secteurs comme Gerland et le 8ème arrondissement enregistrent les plus fortes progressions.

Jacques Donnay

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?