AccueilCollectivitésLyon en chef de file européen dans la lutte contre le réchauffement climatique

Lyon en chef de file européen dans la lutte contre le réchauffement climatique

Le consortium Scale, piloté par la SPL Lyon Confluence et cinq partenaires européens, a été désigné par la Commission européenne pour animer un réseau de 116 villes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique. Première réunion de travail aujourd'hui.
Lyon en chef de file européen dans la lutte contre le réchauffement climatique
© Guillaume Perret - Le bâtiment Ycone à Lyon Confluence

Collectivités Publié le ,

Lyon a été choisie par la Commission européenne pour piloter un programme regroupant 116 villes engagées dans la lutte contre le réchauffement climatique. La première réunion de travail du consortium Scale, piloté par la société publique locale (SPL) Lyon Confluence, et de la Commission se tient ce jeudi 17 septembre.

Scale aura six mois pour établir une feuille de route à cinq ans. Le projet est doté de 6 millions d'euros, dont 782 000 euros pour la SPL Lyon Confluence. "Ce programme positionne Lyon auprès des instances européennes et au cœur des innovations pour s'adapter aux changements climatiques", explique Maxime Valentin, coordinateur de Scale pour la SPL Lyon Confluence.

"Mieux comprendre les attentes des villes"

Lyon avait été lauréate du programme Smarter Together, issu de Smart cities & communities de H2020. Depuis 2015, celui-ci a apporté un soutien financier, au travers de 550 projets, à 116 villes européennes pour développer des innovations sociales et technologiques réduisant les émissions de gaz à effet de serre et améliorant la santé et la qualité de vie des habitants.

"De façon informelle, les acteurs des projets avaient des contacts. La volonté de la Commission européenne est aujourd'hui de formaliser les liens qui peuvent exister entre les différents projets, la mission de Scale. Elle entend ainsi mieux comprendre les attentes des villes, leurs freins et leurs leviers pour lutter contre le réchauffement climatique", précise Maxime Valentin.

Un travail qui aboutira à alimenter la Commission en données afin de bâtir des politiques européennes environnementales en adéquation avec les réalités des villes.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?