AccueilActualitéLyon : des salariés parcourent 43 000 km en une semaine pour promouvoir l'activité physique

Lyon : des salariés parcourent 43 000 km en une semaine pour promouvoir l'activité physique

Alors que le confinement rend les salariés encore plus sédentaires, le challenge inter-entreprises "Pas à Pas contre le cancer" a permis de réunir des fonds en vue de l'activité physique adaptée pour les patients du Centre Léon Bérard à Lyon tout autant que sensibiliser à l'importance d'une activité physique régulière et à la prévention santé au travail.
Lyon : des salariés parcourent 43 000 km en une semaine pour promouvoir l'activité physique
© Pxhere

Actualité Publié le ,

Pour sa première édition, le challenge inter-entreprises "Pas à Pas contre le cancer" a suscité une forte mobilisation au sein des neuf entreprises participantes, toutes situées à Lyon et dans la proche région (Ain, Ardèche, Isère, Rhône, Savoie).

Au total, 43 346 kilomètres ont été parcourus entre le 30 novembre et le 6 décembre 2020 par les collaborateurs de ces entreprises engagées dans ce challenge sportif et solidaire, organisé par le centre Léon Bérard en partenariat avec l'éditeur de jeux de santé Kiplin.

Le groupe SPI en tête du classement

Double objectif de ce challenge, sensibiliser à l'importance d'une activité physique régulière et à la prévention santé au travail tout en collectant des fonds au profit de l'activité physique adaptée pour les patients du Centre Léon Bérard, acteur majeur de la lutte contre le cancer.

Sur le podium, le Groupe SPI (Lyon) est arrivé en tête du classement avec 18 588 099 pas parcourus (13 012 kilomètres) par 202 personnes. Le Centre Léon Bérard (Lyon) occupe la seconde place, avec 10 410 930 pas parcourus (7 288 kilomètres) par 191 personnes. L'entreprise iséroise Indra SAS (Villefontaine) a pris la troisième place de ce défi avec 5 480 525 pas parcourus (3 836 kilomètres) par 93 personnes.

"Faire changer durablement les habitudes individuelles"

"Nous sommes très heureux du double succès de ce challenge, déclare Vincent Tharreau, fondateur de Kiplin. D'une part, il a permis à 1000 collaborateurs d'entreprise de lutter contre la sédentarité au travail, qui s'aggrave en ces temps de confinement. D'autre part, il permet également de développer l'activité physique adaptée pour les patients du Centre Léon Bérard. Au-delà de ces challenges, notre but reste de faire changer durablement les habitudes individuelles."

Selon le fondateur de Kiplin, dans les entreprises ayant proposé à leurs collaborateurs l'un des jeux (au-delà du seul exemple lyonnais), le niveau d'activité physique des participants a augmenté de plus de 50%, six mois après la fin des challenges.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?