AccueilActualitéLyon : des bâtiments emblématiques éclairés en rouge à partir de ce soir

Lyon : des bâtiments emblématiques éclairés en rouge à partir de ce soir

A travers cette action symbolique, la Métropole et la Ville de Lyon entendent alerter l'opinion publique quant à l'urgence climatique. Et, à l'instar d'autres maires et élus écologistes, pointer du doigt "le mépris affiché par le Gouvernement pour les travaux de la Convention citoyenne pour le climat".
Lyon : des bâtiments emblématiques éclairés en rouge à partir de ce soir
Chabe01 via Wikimedia commons - A l'image du "Crayon" et de la tour Incity, six bâtiments emblématiques seront habillés de rouge du 9 au 14 décembre.

Actualité Publié le ,

Les maires et élus écologistes de plusieurs grandes villes et agglomérations françaises (Métropole de Lyon, Villes de Bordeaux, Grenoble, Lyon, Poitiers et Tours) ont choisi de célébrer à leur manière le cinquième anniversaire de l'accord de Paris en éclairant de rouge certains bâtiments emblématiques.

A Lyon, à partir de ce mercredi soir 9 décembre et jusqu'au lundi 14 décembre, le Palais de Justice, l'Hôtel de Métropole, le Musée des Confluences, les Tours "Crayon" et "Incity" et l'Hôtel de Ville se pareront du rouge de la colère afin d'alerter quant à l'urgence climatique.

La Convention citoyenne pour le climat au coeur de la discorde

Novembre 2020 enregistre un nouveau record : celui du mois de novembre le plus chaud jamais relevé dans le monde, rapprochant l'année 2020 du record de 2016. Les six dernières années sont les six plus chaudes jamais connues et le réchauffement atteint déjà environ 1,2° C cette année selon l'Organisation météo mondiale (OMM).

"Il y a cinq ans, en signant l'Accord de Paris issu de la Cop21, la France s'est fixée comme objectif commun avec les 194 autres signataires de maintenir l'évolution du climat dans une hausse inférieure à deux degrés. Le 12 décembre 2015, l'espoir était immense. Aujourd'hui, le mépris affiché par le gouvernement pour les travaux de la Convention citoyenne pour le climat est la trahison faite à cet engagement", dénoncent les élus écologistes partie prenante de cette opération, dont Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon, et Grégory Doucet, maire de Lyon.

Soulignant qu'il n'était pas possible de "perdre cinq ans de plus", les élus Europe Ecologie - Les Verts mettent en avant les actions qu'ils initient dans les territoires ("de l'agriculture bio au logement, des mobilités à l'économie de demain, des solidarités à la culture en passant par la santé") et appellent l'Etat "à agir à nos côtés et soutenir nos initiatives".

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?