AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentLyon. Cardinal livre le nouveau siège de Bandai Namco Entertainment Europe à Vaise

Lyon. Cardinal livre le nouveau siège de Bandai Namco Entertainment Europe à Vaise

Dans la ZAC Industrie Nord à Vaise, ce bâtiment est le vaisseau amiral Europe/Moyen-Orient/Afrique de l'entreprise japonaise de jeux vidéo. Un important travail d'architecture a été mené pour transposer l'identité de Bandai Namco.
Lyon. Cardinal livre le nouveau siège de Bandai Namco Entertainment Europe à Vaise
Aurélien Aumond - L'agence HGA-Hubert Godet Architectes signe l'architecture de cette opération réalisée par le promoteur Cardinal.

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Lauréat du concours en juillet 2018, avec l'agence HGA-Hubert Godet Architectes et Iliade Ingénierie, le groupe Cardinal achève la réalisation dans le quartier de Vaise à Lyon du nouveau siège social de Bandai Namco Entertainment Europe. Ce bâtiment de 4 550 m2, certifié Breeam niveau Excellent, se compose de deux volumes en R+3 reliés en R+1 par une passerelle située au-dessus du hall et en R+2 par une terrasse extérieure. Dès le mois prochain, 170 collaborateurs de l'entreprise emménageront sur le site ; près de 300 à terme.

Une composition de cassettes d'aluminium laqué en façade

Cette opération se distingue par le travail d'architecture, extérieure et intérieure, directement inspiré des codes du jeu vidéo. "L'immeuble illustre à merveille l'idée que l'esprit d'entreprise peut être aussi porté par un bâtiment et la manière d'y travailler", confirme Stéphane Rubi, directeur général délégué de Cardinal Promotion.

En façades, une référence subtile à Bandai Namco s'est glissée. "Evoquant l'univers technico-ludique de l'entreprise, l'enveloppe est une composition pixellisée constituée de cassettes d'aluminium laqué de dimension et de profondeur variables, décalages mis en scène par les jeux d'ombre et lumière qui sculptent le nu des parois", explique Jessica Defrancq, architecte associée à l'agence HGA-Hubert Godet Architectes. L'effet est accentué par les loggias qui percent la façade. Au rez-de-chaussée, un hall vitré en double hauteur se prolonge par un jardin paysager.

Entre réel et virtuel

A l'intérieur, l'agence lyonnaise Partie Commune a imaginé un jeu de contrastes entre le monde réel et le monde virtuel. "Sur les plateaux de bureaux, le monde virtuel se décline dans les salles de réunion où les jeux vidéo emblématiques de la marque, comme Pacman ou Tekken, ont été pris pour thème. En périphérie, les open spaces ont été pensés dans un esprit japonisant, très calme et reposant, avec des claustras en bois et des teintes de blanc et vert", détaille Fabrice Bolenor, président de Partie Commune.

L'agence a travaillé deux ans sur ce projet et reconnaît être sortie des sentiers battus. Le moindre détail a été réfléchi. Ainsi, le mobilier, la décoration, la vitrophanie… renforcent l'expérience. "Nous avons par exemple été chercher des meubles tordus pour illustrer la distorsion", souligne l'architecte d'intérieur.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?