AccueilActualitéSociétéLyon-Canton en vélo électrique !

Lyon-Canton en vélo électrique !

Florian Bailly cumule 35 années sur son vélo à assistance électrique solaire. Un « engin » qui lui a permis de réaliser un incroyable parcours de 10 000 km durant quatre mois en solitaire, qui l'a conduit de la France au Japon. Il n'en fallait pas plus à ce communiquant baroudeur pour créer sa structure Sun Trip, spécialisée dans les voyages en Auvergne Rhône-Alpes, mais aussi à Canton sur les « nouvelles routes de la soie».
Lyon-Canton en vélo électrique !
DR

ActualitéSociété Publié le ,

La première édition remonte à 2013 (France- Kazakhstan) et l'édition 2018 Lyon-Canton s'annonce déjà hors-normes.

Une cinquantaine de vélos représentant une douzaine de pays seront au départ de la place des Terreaux les 14 et 15 juin avec de nombreuses animations placées sous le signe de la Chine.

« Si l'aventure est réalisée dans un esprit collectif, elle s'inscrit cependant dans une démarche individuelle (voire en binôme comme l'équipe canadienne qui présentera son vélo deux places dos à dos), à l'instar d'un Vendée Globe ou d'un Paris-Dakar » note Florian Bailly.

Et ce dernier de préciser : « Sun Trip se positionne sur trois axes complémentaires. L'événementiel international (Lyon-Canton) pour installer des relations durables avec la Chine, l'événementiel régional pour jouir d'un territoire remarquable avec ses cols, plaines, côtes et autres paysages à couper le souffle et sur la démocratisation de vélos à assistance électrique solaire. »

Pour Sun Trip, l'idée est également de redonner aux gens l'envie de faire du vélo, certes du vélo autrement, mais malgré tout dans une démarche sportive, ludique, de bien-être santé et bien entendu de développement durable.

Ainsi, sur le prochain Lyon-Canton, on notera la présence d'une doyenne de 70 ans qui a déjà parcouru l'Amérique du Sud en solitaire ou encore deux Marocains, dont l'un est handicapé.

Et puis, au-delà des véritables compétiteurs sportifs, deux Chinois seront du voyage retour, comme tous les autres, sur un parcours libre évitant les zones de guerre, munis d'un GPS avec balise de détresse, sans accompagnement ni assistance et avec obligation d'utiliser au-delà de la force des jambes, la seule énergie solaire pour recharger les batteries.

« Une aventure collective réalisée en individuelle, à l'instar d'un Solar Impulse ! » conclut Florian Bailly qui pense que les meilleurs mettront 50 jours (à raison de 300 km par jour) pour relier Lyon à Canton.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?