AccueilCultureSpectacle vivantLyon : au théâtre du Point du jour, une saison engagée et cosmopolite

Lyon : au théâtre du Point du jour, une saison engagée et cosmopolite

Les deux artistes Angélique Clairand et Éric Massé suivent patiemment le fil qu'ils ont tiré. Cette nouvelle saison creuse le sillon d'un théâtre engagé, dans tous les sens du terme.
Lyon : au théâtre du Point du jour, une saison engagée et cosmopolite

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Le projet d'Angélique Clairand et Éric Massé est bien de s'ancrer au cœur de la cité et de ses habitants. Le dispositif Nomades, que les deux artistes qui dirigent le théâtre du Point du jour depuis le début de la saison dernière ont mis en place, permet de voir des spectacles dans les lieux les plus improbables, tel des centres sociaux, des écoles, des lycées, etc.

Soit 29 représentations sur l'ensemble de la saison en supplément des 48 levers de rideau en salle. Maison d'accueil et de création, le Théâtre du Point du jour invite deux compagnies, le Collectif Marthe et la compagnie Y de Étienne Gaudillère comme artistes associés, la première avec Tiens ta garde et la seconde avec Pale Blue Dot, deux spectacles annulés à cause du confinement.

Cinq langues parlées

Tout comme Fugueuses, un projet singulier avec des non-voyants qui prendra place en mai et s'inscrit dans l'expérience Outrenoire, un autre dispositif mis en place par l'équipe. Sans oublier Théâtratable, trois étonnantes propositions réunissant les spectateurs autour d'un repas.

Ouvert sur le monde et les autres, le Théâtre du Point du jour l'est sans aucun doute puisqu'on va y parler pas moins de 5 langues, le Parlange, le Français, la LSF (langue des signes), l'Espagnol, et le Coréen.

S'attendre à l'inattendu

En ouverture, une création maison, celle de Angélique Clairand et Éric Massé, Arrête tes mensonges. Comme à leur habitude, ils ont choisi de s'ancrer dans le réel avec l'adaptation du roman éponyme de Philippe Besson qui fait écho à des problématiques actuelles mais aussi personnelles, à savoir l'homosexualité de son auteur.

"Arrête tes mensonges" © Jean Louis Fernandez

S'ensuivront 18 autres spectacles, où le public devra toujours s'attendre à l'inattendu. À l'image de ce drôle de funambule qui illustre le programme de saison.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?