AccueilEconomieServicesLyon / Alptis vise 550 000 personnes assurées d'ici fin 2023

Lyon / Alptis vise 550 000 personnes assurées d'ici fin 2023

Le groupe associatif de protection sociale lance son nouveau plan stratégique Symbiose 2023. Pour conquérir de nouveaux clients et fidéliser ses adhérents, Alptis veut continuer à co-construire des offres avec ses communautés.
Lyon / Alptis vise 550 000 personnes assurées d'ici fin 2023
Alptis CE

EconomieServices Publié le ,

Sur un marché de la protection sociale plutôt étal, le plan triennal Prisme 2020 a permis à Alptis Assurances d'enregistrer une croissance de 15 % de son chiffre d'affaires et d'opérer un rééquilibrage sur ses différents marchés.

"Aujourd'hui, nous réalisons 80 M€ de chiffre d'affaires et protégeons 470 000 assurés, dont deux tiers en santé individuelle et prévoyance professionnelle et un tiers en assurance collective. Nous avons investi sur nos offres pour nous ajuster aux exigences des conventions collectives", expose Marie Soyer Content, directrice générale d'Alptis Assurances.

Un modèle collaboratif et participatif

Le nouveau plan stratégique Symbiose 2023 s'inscrit dans la continuité et fixe trois objectifs : 550 000 personnes assurées, 90 M€ de chiffre d'affaires et 55 M€ de marge brute. Pour atteindre ses ambitions, Alptis mise sur la singularité de son modèle.

"Nous travaillons en mode participatif avec les assurés, les collaborateurs et les courtiers et nous développons une approche segmentée. En fonction de la communauté, les frontaliers ou les travailleurs non-salariés par exemple, nous adaptons nos offres à leurs besoins particuliers. Cette co-construction permet de trouver le juste milieu entre les garanties et un tarif ajusté. Nos communautés nous conseillent également pour la promotion et le rayonnement de nos solutions", détaille Marie Soyer Content.

C'est sur cette relation de confiance et de proximité qu'Alptis mise pour séduire de nouveaux clients et fidéliser ses adhérents.

Valoriser les data

Pour améliorer son service aux clients, Alptis souhaite transformer ses systèmes d'information et mieux utiliser les data. "Nos outils digitaux doivent être plus confortables, modulaires et adaptables tant pour nos assurés que pour notre réseau de 7 700 courtiers indépendants. Nous exploiterons également davantage les données pour identifier les signaux faibles, apporter des réponses sur-mesure ou encore pré-analyser les mails des clients pour traiter plus rapidement leurs demandes", indique Marie Soyer Content.

Les outils de pilotage de l'activité seront aussi renforcés pour optimiser la gestion du groupe Alptis qui opère sous la forme d'une association à but non lucratif.

"Selon l'équilibre technique des contrats, nous ajoutons ou limitons des garanties. Sur le contrat pour les frontaliers, nous avons pu offrir des prestations supplémentaires pour les médecines douces", illustre la directrice générale de l'assureur lyonnais qui emploie 550 collaborateurs.

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?