AccueilEconomieLydia, la start-up française qui cartonne, à l'événement Zéro to One à Lyon

Lydia, la start-up française qui cartonne, à l'événement Zéro to One à Lyon

La société Lydia était présente à l’événement start-up Zéro to One au H7 à Lyon pour promouvoir l’expérience entrepreneuriale.
Lydia, la start-up française qui cartonne, à l'événement Zéro to One à Lyon
Cheyenne GABRELLE - L'événement Zéro to One au H7 à Lyon mercredi 18 mai accueillait la Start up française Lydia lors d'une conférence, en présence de son VP Sales.

Economie Publié le ,

A l'occasion de la première édition de Zero to One - ou 021- initiée au H7, des start-up comme Welcome to the jungle, Techcrunch ou encore Doctolib ont témoigné à propos de l’entrepreneuriat, "pour passer de 0 à 1".

Lors d'un moment animé par Victor Linder, co-fondeur de Behind The Skills, Pierre Boiza a raconté ses premiers pas dans la société de Lydia, bien avant que l’appli devienne un outil incontournable de paiement sur internet. Il est l’un des premiers à avoir rejoint l’équipe, lorsque l’application a été créée en 2013, devenant directeur commercial de Lydia. La société compte aujourd’hui 6 millions d’utilisateurs et environ 120 000 nouveaux comptes chaque mois.

Les dessous de Lydia, l'appli qui révolutionne le paiement

"Les débuts étaient compliqués, il fallait à la fois trouver des particuliers et des professionnels. Trouver des nouveaux commerçants qui voulaient bien accepter le paiement Lydia n’était pas une mince affaire", se remémore Pierre Boiza.

Un véritable challenge pour l’équipe de Lydia, à une ère où il était compliqué de demander à une personne d’enregistrer sa carte bleue dans une application. Le dirigeant parle de "pédagogie" pour réussir à vendre son produit.

Les étudiants, la clé de la réussite de Lydia

L'avènement de la licorne française a réellement vu le jour en décembre 2013. "L’environnement étudiant n’était pas du tout notre cible de départ". La genèse a donc pris forme lorsque le BDE étudiant de l’Epitech de Lyon s’est pour la première fois inscrit sur Lydia. Cest devenu une évidence.

Pour l’association, cette application révolutionnait le monde des étudiants. Fini les TPE trop cher, fini le comptage de la monnaie, et fini les vols de caisses. Lydia est depuis devenue l’application incontournable des étudiants.


« C’est le système parfait, les étudiants n’ont que leur téléphone, ils l’utilisent pour tout ».

Selon Pierre Boiza, il y avait un réel écosystème étudiant à exploiter, en se rendant compte qu’ils partageaient souvent leurs courses, leurs loisirs, qu’il y avait une transaction au-delà du campus.

L’expression "J’te fais un Lydia ?" est devenu phare auprès de la communauté d’utilisateurs. "C’est incroyable, cette expression ça a été un vrai accomplissement. On s’est battu pour ça, et tout ce système là c’est devenu la génération Lydia" , souligne firèrement le directeur commercial de l'application.

Les virements Lydia entre étudiants, un classique.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 25 juin 2022

Journal du25 juin 2022

Journal du 18 juin 2022

Journal du18 juin 2022

Journal du 11 juin 2022

Journal du11 juin 2022

Journal du 04 juin 2022

Journal du04 juin 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?