AccueilSociétéLycée Ampère (Lyon) : cinq siècles d'un enseignement hautement qualitatif

Lycée Ampère (Lyon) : cinq siècles d'un enseignement hautement qualitatif

Lors d'une cérémonie qui a rassemblé de très nombreux anciens élèves et des personnalités, politiques notamment, attachées à l'établissement, le lycée Ampère de Lyon, véritable institution louée pour la qualité de son enseignement et de ses principes d'éducation, a dignement célébré ses 500 ans d'existence.
Lycée Ampère (Lyon) : cinq siècles d'un enseignement hautement qualitatif
LO - Anne-Marie Brugeas, proviseure du lyce Ampère, et les six parrains de la soirée anniversaire

ActualitéSociété Publié le ,

Du collège de la Trinité au lycée Ampère de Lyon, cinq siècles d'histoire vous contemplent. Les pans majeurs de cette longue et pérenne histoire ont été déclinés lors d'une belle commémoration, avec pour écrin la chapelle de la Trinité. Au cours de cette soirée d'anniversaire, Anne-Marie Brugeas, proviseure, a narré les étapes clés de cette institution : « Depuis 500 ans, que de richesses pédagogiques ! Parmi les anciens élèves, notons Rabelais, Ampère (qui fut le premier professeur de physique et de mathématiques), Daudet, Herriot… Au XXe siècle, le lycée fut le premier, en France, à s'ouvrir à la mixité. De tous temps dynamique, il est ancré sur un socle de valeurs éprouvées : le respect de l'humain, la prise en compte des diversités, l'ouverture au monde, l'apprentissage de la citoyenneté… Ce lycée poursuit inlassablement son but : accompagner les jeunes pour qu'ils se construisent dans un monde en devenir ».

Après ce discours liminaire, six parrains, anciens élèves, ont évoqué « leur » Ampère à travers de savoureuses anecdotes. Bernard Pivot, majestueux sur l'estrade, interpellant l'assistance en demandant à chacun de sortir papiers et stylos, lançant un autoritaire « Dictée » et déclenchant l'hilarité générale. Si Guy Charlot, inspecteur d'académie, se remémorait ses « belles années du lycée », Raymond Domenech repensait aux « courses dans les escaliers pour gagner la bataille de la cantine ». André Manoukian a exhumé son souvenir de rentrée : « J'étais tellement heureux que je portais un costume. Le seul idiot sur la photo de classe avec un costard, c'est moi ». Des rires, de la bonne humeur, c'est aussi cela Ampère. Précédant Mickael Peters, le directeur d'Euronews, dans l'ordre des interventions, Thierry de la Tour d'Artaise, l'actuel dirigeant de Seb, annonçait fièrement avoir passé « onze ans au total sur les divers sites, Ampère Perrache puis Ampère Bourse avec enfin, deux années de prépa ».

Les souvenirs demeurent vivaces. Ce jeudi 2 mai au soir, l'atmosphère, dépourvue de nostalgie mais empreinte de solennité et nimbée d'une douce euphorie, attestait, pour ceux qui l'ignoraient, de la grande et belle histoire d'un lycée qui a su rester fidèle à son passé, tout en affichant une belle modernité au présent afin de construire son avenir.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?