AccueilEconomieHors Normes : la start up qui vend des fruits et légumes moches" à Lyon

Hors Normes : la start up qui vend des fruits et légumes moches" à Lyon

Après Paris, la start-up Hors Normes lance aujourd'hui à Lyon et son agglomération son service de livraison de fruits et légumes "moches". De quoi lutter contre le gaspillage alimentaire.
Hors Normes : la start up qui vend des fruits et légumes moches" à Lyon
© Pxhere / photo d'illustration

Economie Publié le ,

Depuis bientôt deux ans, la start-up Hors Normes vend aux consommateurs fruits et légumes bio qui sont refusés par les circuits de distribution traditionnels, le plus souvent pour des raisons simplement esthétiques.

Après Paris et l'Île-de-France, Hors Normes se lance ce mardi 11 janvier à Lyon. Via son site et internet et un choix de six formats de paniers, la jeune entreprise ambitionne de convaincre 400 clients réguliers d’ici la fin du mois, soit l'équivalent d'une tonne de produits par semaine.

"Les livraisons sont disponibles dans un premier temps en intra-muros, et le seront rapidement dans les communes les plus proches, telles que Villeurbanne, Bron, Vénissieux ou Ecully", annonce Hors Normes.

Des paniers de légumes bio préparés par une entreprise d'insertion à Mions

Les paniers seront préparés par l’entreprise d’insertion Nouvelle Attitude située à Mions. Les commandes seront ensuite livrées par Urby, soit en point de retrait (30 déjà ouverts dans tous les arrondissements de Lyon) soit au domicile des clients.

L'idée de Hors Normes a germé dans l'esprit de Grégoire Carlier en début d'année 2020, "alors que peu de solutions existaient alors en amont de la chaîne de valeur pour lutter efficacement contre le gaspillage alimentaire".

Hors Nomes Lyon souhaite étendre sa gamme aux autres produits alimentaires

Hors Normes permet aux producteurs et agriculteurs français de fruits et légumes bio de commercialiser la part "rejetée" de leur stock, soit 5 % en moyenne et lutte contre le gaspillage alimentaire. La startup annonce des tarifs jusqu'à 40 % inférieurs à ceux des magasins bio.

Après sa première levée de fonds de 1,5 million d'euros et l’ouverture de ce nouvel entrepôt à Lyon, l'entreprise ambitionne d'étendre sa gamme aux autres produits alimentaires refusés par la distribution traditionnelle (mal conditionnés, avec une DLC courte, fin de série...).

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?