AccueilCollectivitésLutte contre la pauvreté : une co-construction État-collectivités

Lutte contre la pauvreté : une co-construction État-collectivités

Lutte contre la pauvreté : une co-construction État-collectivités
Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et la lutte contre la pauvreté.

Collectivités Publié le ,

Déjà fortement engagés dans la lutte contre la pauvreté, les acteurs locaux, au vu de leurs connaissances fines des enjeux de leur territoire, sont les plus à même d'engager les dynamiques nécessaires au pilotage de la stratégie de lutte contre la pauvreté.

« Un pilotage à l'échelle infra-régionale est nécessaire en désignant des animateurs de la stratégie, en constituant des groupes de travail collaboratifs pour définir les objectifs essentiels et les adapter à cet échelon, explique Olivier Noblecourt, délégué interministériel à la prévention et la lutte contre la pauvreté.

Une gouvernance des politiques de solidarité ainsi refondée, qui laissera la place à l'initiative de tous les acteurs et de toutes les compétences concernées. L'État, à l'échelle régionale, sera chargé de contractualiser avec les collectivités, de suivre et d'évaluer les conventions. Pour favoriser les coopérations et simplifier le travail d'élaboration, des outils (plateforme d'échange, référentiels de conventions…) seront co-construits.

La Métropole de Lyon qui compte 15% d'habitant vivant sous le seuil de pauvreté et a été retenue parmi les dix territoires démonstrateurs de la mise en œuvre du plan. L'objectif est de flécher quelques grandes priorités : l'accompagnement vers l'emploi et la formation des jeunes hors de tout cadre, mais aussi des bénéficiaires du RSA. Sans divulguer les moyens financiers qui reviendront à la Métropole de Lyon, Olivier Noblecourt a indiqué que le budget insertion sera plus que doublé.

Dynamique et matrice d'initiatives, rassemblant les compétences de l'intercommunalité et du Département, la métropole lyonnaise sera l'une des premières à déployer la stratégie gouvernementale en bénéficiant d'une contractualisation accélérée et renforcée.

Sortir de la collectivité chef de file pour jouer un rôle d'ensemblier

« Nous devons mettre en synergie les différentes parties prenantes pour agir sur tous les leviers. Dans le contexte de crise actuel, il est plus que nécessaire de revoir nos pratiques concernant les plus fragiles et d'accompagner les différents dispositifs déjà existants, tout en les renforçant », explique David Kimelfeld, Président de la Métropole de Lyon. Parmi les exemples à suivre et à soutenir le dispositif PERLE du Foyer (Parcours Évolutif pour le Retour vers le Logement par l'Emploi) avec un taux de réussite de 50 %, ou encore de l'entreprise EmerJean, à Villeurbanne, qui s'inscrit dans l'expérimentation nationale « Territoire Zéro Chômeur de longue durée » avec 85 CDI décrochés en un an. Dans le cadre de l'élargissement du plan Zéro Chômeur, les villes de Décines, Pierre-Bénite ou encore Vaux-en-Velin sont sur les rangs.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?