AccueilEconomieIndustrieLunettes de soleil : Sogema lance Ashka, une marque "made in France"

Lunettes de soleil : Sogema lance Ashka, une marque "made in France"

La marque de lunettes de soleil Ashka propose une première collection de neuf modèles réalisés à Oyonnax. Après les solaires, l'entreprise Sogema compte rapatrier dans la région la production d’autres accessoires.
Lunettes de soleil : Sogema lance Ashka, une marque "made in France"
DR - Les montures des lunettes de soleil Ashka sont fabriquées dans un atelier du bassin d'Oyonnax.

EconomieIndustrie Publié le ,

Ashka, une nouvelle marque de lunettes de soleil pour relancer la production en France ? C'est l'ambition portée par Patrick Oumédian, directeur de Sogema (Société de gestion des marques): "Nos produits sont commercialisés dans les grandes surfaces alimentaires. Pour afficher des prix bas, nous fabriquons en Chine. Mais nous avons eu envie de relever le défi d’une fabrication française à prix raisonnable en lançant la marque de solaires Ashka."

L’entreprise, spécialisée dans la vente d’accessoires de mode sous licences, a été créée à Lyon en 1986 sous le nom de Solistyle, mais est implantée depuis 1992 à Arbent près d’Oyonnax.

Sur ce territoire, berceau de la lunetterie française, Sogema a pu identifier et accompagner un partenaire industriel afin de créer une chaîne de production complète. "Nous avons investi dans la fabrication de moules, mis en place l’approvisionnement en verres, fait le choix de matières premières recyclées… Notre fabricant partenaire a doublé ses effectifs pour atteindre 6 personnes et devrait monter à 15 collaborateurs en fin d’année", souligne Patrick Oumédian.

Après les lunettes de soleil, relocaliser la fabrication de ceintures, bonnets, gants et écharpes

Grâce à cet outil de production, la marque Ashka, lancée en mai, devrait vendre quelque 40 000 paires de lunettes de soleil en 2023. "Nos modèles adultes sont vendues à moins de 30 €. Pour proposer ce prix avec un produit de qualité fabriqué en France, nous avons accepté une réduction significative de nos marges", confie le directeur qui annonce également le lancement de la vente de solaires CBK dans les enseignes de sport.

Après les lunettes, Sogema compte bien récidiver et opérer d’autres relocalisations. L’entreprise travaille à ramener en France la fabrication de ceintures, gants, bonnets et écharpes. Et c’est un vrai challenge car peu d’entreprises possèdent l’ensemble des savoir-faire.

"Nous voulons privilégier les circuits courts avec des partenaires basés dans un périmètre restreint. Nous prospectons notamment du côté de Tarare", détaille Patrick Oumédian, qui espère proposer ces nouveaux produits français pour la collection automne-hiver 2023.

Sogema s'appuie sur 14 licences de marques

A l’origine centrée sur les lunettes de soleil et les loupes de lecture, Sogema s’est diversifiée à partir de 2008 avec d’autres accessoires : parapluie, petite maroquinerie, maillots de bain, chaussants…. "Ces produits sont vendus dans 4 800 points de vente, exclusivement des grandes surfaces et enseignes spécialisées, sous 14 licences de marques comme Lulu Castagnette, Little Marcel, Marvel, Disney, Freegun, Rodier... et 9 marques propres", fait savoir le directeur.

La PME de 96 salariés, détenue depuis 2013 par le fonds d’investissement suisse TFC, réalise 12 millions d'euros de chiffre d’affaires.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

Journal du 16 juillet 2022

Journal du16 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?