AccueilEconomieLudovic Piquier (Constellium) : "Pour la filière aluminium, le recyclage est la clé"

Ludovic Piquier (Constellium) : "Pour la filière aluminium, le recyclage est la clé"

Très implanté en région, Constellium est un fabricant d’aluminium pour différentes industries dont le centre R&D est historiquement installé en Isère. Il mise sur la recyclabilité et les nouveaux alliages pour réduire l’empreinte carbone de son activité.
Ludovic Piquier (Constellium) : "Pour la filière aluminium, le recyclage est la clé"
© Caroline Thermoz-Liaudy - ©Caroline Thermoz-Liaudy - Constellium est impliquée dans la recherche appliquée pour le développement de nouveaux alliages, pour augmenter les performances malgré l’accroissement de la matière recyclée.

Economie Publié le ,

Quelle est la spécificité de l’entreprise Constellium ?

C’est un leader mondial dans le développement et la fabrication de produits et de solutions à base d’aluminium à forte valeur ajoutée. Nous produisons pour nos clients, des alliages conçus pour différentes applications et avec différentes propriétés : de la tôle mince pour les canettes de boissons, à des tôles très épaisses – dites tôles fortes – pour la conception d’avions et de fusées.

Nous produisons aussi des solutions en aluminium extrudé ou laminé, principalement pour le marché de l’automobile.

Pourquoi Constellium a-t-elle choisi d’installer son centre de R&D en Auvergne-Rhône-Alpes, précisément à Voreppe en Isère?

Nous avons basé la R&D principalement en Isère, sur le site historique de Voreppe, qu’on appelle aujourd’hui C-TEC, pour Constellium Technologie. Il était important de rester dans la région. Le groupe Constellium, qui compte 12 000 salariés dans le monde, est historiquement très implanté en France et en Europe. Ce n’est pas un hasard si le centre de recherche est implanté ici, au milieu de cet écosystème. Et nous trouvons important de continuer dans cette voie puisque nous servons des fleurons de l’industrie française : Airbus, Safran, PSA, Renault, … L’ancrage local et la volonté du groupe de développer de l’activité en France font partie des gènes de l’entreprise.

© Constellium

"Le super pouvoir de l'aluminium"

Vous avez cependant une part de votre activité à l’international ?

Nous exportons nos produits de haute technicité pour des clients étrangers : SpaceX ou Blue Origin. Beaucoup des constituants des véhicules qu’ils envoient dans l’espace sont fait à partir de nos matériaux. Si nous sommes historiquement en France et en Europe, depuis quelques années nous avons aussi des implantations aux Etats-Unis.

Constellium vient de s’impliquer en tant que partenaire industriel dans le laboratoire public-privé 3Alp. Pourquoi ?

Notre collaboration avec le CNRS et le laboratoire Simap de l’université Grenoble Alpes date de plus de 40 ans. Ce sont des partenariats de recherche et de partage de ressources, qui permettent à des chercheurs de venir faire des tests chez nous, et à nos collaborateurs d’accéder aux ressources de ces laboratoires. Cette nouvelle étape doit permette d’aller un cran plus loin.

La science des matériaux nous a permis de développer des alliages d’aluminium haute performance et à haute valeur ajoutée, pour différentes industries comme l’automobile, l’aéronautique ou encore le packaging. Aujourd’hui, l’aluminium reste un matériau aux propriétés mécaniques aussi performantes que l’acier, tout en étant 30 % plus léger. Mais de nos jours, une nouvelle métallurgie est en train d’apparaître, qui utilise le « super pouvoir » de l’aluminium : sa recyclabilité. (...) La suite de cet article est réservée à nos abonnés.

Partager :
Articles similaires
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?