AccueilEconomieLa Start-up qui change votre quotidienMédecine/Ludocare invente le robot Joe

Médecine/Ludocare invente le robot Joe

Tout rond et interactif, avec des grands yeux, Joe guide les enfants asthmatiques dans la bonne prise de leur traitement. Ce robot imaginé par la start-up lyonnaise Ludocare devrait être commercialisé courant 2019. Une levée de fonds est en préparation pour accompagner son développement.
Médecine/Ludocare invente le robot Joe
DR - Joe accompagne les enfants malades chroniques

EconomieLa Start-up qui change votre quotidien Publié le ,

Depuis juin 2016, Elodie Loisel, ingénieur, Thierry Basset, pharmacien, et Alexandra de la Fontaine, business developer, les trois fondateurs de Ludocare, testent et affinent leur prototype Joe. Ce petit robot domestique aide les enfants asthmatiques dans la prise de leurs médicaments. « Dans l'absolue, Joe est conçu pour toutes les maladies chroniques, souligne Elodie Loisel. Nos études ont montré que 80 % des médicaments sont mal pris avec des conséquences directes et indirectes importantes sur la santé des patients, la vie de leur entourage et la société tout entière. »

Programmé par les parents, Joe se révèle un outil bourré de technologies pour stocker et délivrer des informations en adéquation avec l'attente des petits patients, de 3 à 18 ans. Par le prisme ludique, l'assistant fait partie des objets de santé connectés de demain. Toujours en test, Joe devrait être commercialisé courant 2019, « sur notre site internet puis dans les pharmacies, avec un réseau de distribution à créer ». Développé en collaboration avec le Liris (Laboratoire d'informatique en image et systèmes d'information), fabriqué en interne et avec des fournisseurs de la plasturgie locaux, Joe devrait être commercialisé autour de 250 €. « Un tarif élaboré en adéquation avec les parents des enfants testeurs », indique Elodie Loisel. Il est couplé à un abonnement mensuel, de l'ordre de 15 € pour les mises à jour du robot, que ce soit celle des notices médicales ou les propositions ludiques qui évoluent avec l'âge de l'enfant.

Une levée de fonds, dont le montant reste confidentiel, est escomptée pour 2019. « Nous faisons d'abord la preuve de notre produit mais déjà, les mutuelles ou les assurances qui voient un objet utile à la prévention, mais aussi les big pharma s'intéressent à notre idée », confie la présidente de la start-up.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?