AccueilEconomieIndustrieLoire : la start-up Carbon prépare une gigafactory de panneaux photovoltaïques en France

Loire : la start-up Carbon prépare une gigafactory de panneaux photovoltaïques en France

Un site pilote démarrera la production en 2024 avant la mise en service d’une première usine en capacité de fabriquer 5 GW de panneaux photovoltaïques en 2025 puis 15 GW en 2030.
Loire : la start-up Carbon prépare une gigafactory de panneaux photovoltaïques en France
Francois-Xavier Driant - Pierre-Emmanuel Martin, président-fondateur du groupe Terre et Lac, et Pascal Richard, un des fondateurs de SMA France, ont créé Carbon.

EconomieIndustrie Publié le ,

Le projet porté par Carbon est à la croisée d’enjeux stratégiques comme la souveraineté énergétique, la réindustrialisation et la transition écologique. En réflexion et en préparation depuis plusieurs mois, la construction d’une gigafactory de panneaux photovoltaïques en France trouve un écho encore plus fort dans le contexte actuel. "Difficultés d’approvisionnement sur certains composants, variation des prix, tensions géopolitiques… nous sommes rattrapés par l’actualité", reconnaît Pascal Richard, président et co-fondateur de Carbon, aux côtés de Pierre-Emmanuel Martin, président-fondateur du groupe Terre et Lac.

Carbon veut intégrer toute la chaîne de valeur

La start-up ligérienne, créée en février, souhaite développer un outil industriel en capacité de servir les marchés français et européen. Les prévisions font état d’une augmentation massive de la demande européenne qui devrait atteindre environ 60 GW par an en 2025 puis 100 GW par an en 2030. Pour afficher un prix compétitif et répondre aux besoins exponentiels, Carbon veut implanter une gigafactory intégrant toute la chaîne de valeur.

"Nous réaliserons le traitement du silicium pour les wafers, nous produirons les cellules et nous assemblerons les panneaux photovoltaïques", résume Pascal Richard qui confirme que certains maillons d’approvisionnement devront être consolidés à l’échelle européenne. C’est le cas du silicium, du verre et de l’aluminium comme des machines permettant la fabrication des cellules. Carbon envisage de vendre en direct les deux tiers de sa production sous forme de panneaux photovoltaïques aux développeurs, industriels et « utilities ».

Un investissement de 1,5 milliard d'euros pour Carbon

Dès 2024, un site pilote devrait être opérationnel et démarrer une production de 500 MW avant le lancement de l’usine en 2025 pour produire 5 GW de panneaux photovoltaïques puis 15 GW à partir de 2030. Le site d’implantation n’a pas encore été défini, mais quelques critères guideront le choix. "Nous avons besoin d’un foncier d’une centaine d’hectares, d’infrastructures logistiques, d’un accès énergétique performant et de compétences en innovation, chimie, métallurgie, électronique…", détaille Pascal Richard.

Le site de production permettra la création de 2 000 emplois directs et 4 000 indirects. Ce gigantesque projet représente un investissement évalué à 1,5 Md€. "Nous tablons sur des subventions de l’Europe, de l’Etat, des collectivités, des partenariats avec des industriels qui entreront au capital, et le soutien de fonds d’investissement. En fin d’année, nous prévoyons une levée d’environ 100 M€", fait savoir le président de Carbon.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 21 mai 2022

Journal du21 mai 2022

Journal du 14 mai 2022

Journal du14 mai 2022

Journal du 07 mai 2022

Journal du07 mai 2022

Journal du 29 avril 2022

Journal du29 avril 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?