AccueilEconomieImmobilier-TP-BâtimentLinkcity innove avec un bâtiment réversible à la Confluence

Linkcity innove avec un bâtiment réversible à la Confluence

La filiale de développement immobilier de Bouygues Construction a imaginé un bâtiment de bureaux qui pourra facilement muter en un bâtiment de logements. WORK #1, qui sera livré fin 2020, annonce une nouvelle ère dans l'art de construire.
Linkcity innove avec un bâtiment réversible à la Confluence
DR

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Les mutations urbaines et l'obsolescence accélérée des immeubles de bureaux ont incité Linkcity à réfléchir à la réversibilité de ses constructions. Dans le cadre du projet Eureka Confluence, le promoteur a donc développé un nouveau type de bâtiment sur l'îlot Santé/Bien-être. Sur le concept « Office Switch Home », l'édifice, baptisé WORK #1, a été conçu pour une future transformation des bureaux en logements.

Cette initiative est parfaitement en phase avec un quartier en plein changement, amené à vivre encore d'importantes évolutions. En effet, WORK #1 prend place sur un tènement à proximité du Rhône qui, après le déclassement de l'autoroute A7 et l'aménagement d'un boulevard urbain apaisé d'ici à 2030, pourrait muter en un ensemble d'habitations. « En tant qu'aménageur, nous nous devons d'avoir une vision à long terme du quartier de la Confluence », confirme Maxime Valentin, responsable Développement Durable et Innovation à la SPL Lyon Confluence. Pensé pour un usage de bureaux pour son premier cycle de vie, le bâtiment de 5 442 m2 sur 8 étages et un niveau en attique pourra donc aisément évoluer en logements d'ici quelques années. Une transformation possible car intégrée dès la phase de conception. C'est ainsi que la profondeur des plateaux de bureaux est moins importante qu'à l'accoutumée pour pouvoir aménager des logements sans perte de surface à la transformation ou encore que des espaces extérieurs ont été prévus à tous les étages.

« Toute l'équipe était convaincue de l'intérêt de cette conception, allongeant de manière significative la durée de vie du bâtiment et s'inscrivant parfaitement dans une logique d'économie circulaire. C'était pour nous l'occasion de mettre à l'épreuve une nouvelle méthodologie de conception, avec des contraintes architecturales et techniques renforcées par l'ambition d'une modularité extrême. La phase d'études s'est avérée similaire à une étude classique, hormis une vigilance accrue sur certains sujets techniques et un coût de construction plus élevé, étant donné, par exemple, les surfaces de balcons », explique Lucie Paquet, directrice du pôle Grands Projets de Linkcity Sud-Est à Lyon. Cette réversibilité anticipée diminuerait de moitié les coûts de transformation par rapport à une transformation de bureaux standards en logements.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 22 janvier 2022

Journal du22 janvier 2022

Journal du 15 janvier 2022

Journal du15 janvier 2022

Journal du 06 janvier 2022

Journal du06 janvier 2022

Journal du 01 janvier 2022

Journal du01 janvier 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?