AccueilVie juridiqueLiban : les avocats lyonnais solidaires

Liban : les avocats lyonnais solidaires

Le Barreau de Lyon s’est rassemblé le 4 août devant la Maison des avocats pour exprimer son soutien au Liban à son homologue de Beyrouth, un an après la grave explosion dans la cité libanaise.
Liban : les avocats lyonnais solidaires
© DR - Le Barreau de Lyon a mobilisé plusieurs avocats lyonnais le 4 août.

Vie juridique Publié le ,

Malgré un temps très maussade, les avocats lyonnais, sous l’impulsion de leur bâtonnier Serge Deygas et leur-vice Bâtonnière Joëlle Forest Chalvin se sont réunis cette semaine pour commémorer le drame causé le 4 août 2020 par l’explosion d’une usine à Beyrouth, faisant de nombreuses victimes et plusieurs milliers de blessés.

 Jumelé depuis 2019 avec le Barreau de Lyon, le Barreau de Beyrouth, n’a pas été épargné tant sur l’aspect humain que matériel. Une catastrophe qui a un peu plus enfoncé le pays dans une crise majeure où les libertés apparaissent menacées plus que jamais.

"La maison des avocats de Beyrouth fut elle-même détruite. Depuis lors, la crise n’a fait qu’empirer, débouchant sur une impasse politique et un durcissement du régime. L’affaissement de l’Etat de droit s’est notamment fait au détriment de nos confrères qui, dans l’exercice de leurs missions, souvent en opposition avec le pouvoir, se sont vus parfois molestés, arbitrairement arrêtés ou discriminés" expliquent conjointement les deux responsables du barreau lyonnais.

 Le 12 juillet dernier déjà, le Conseil national des barreaux, sous l’impulsion de son président Jérôme Gavaudan, auquel se sont associés plusieurs barreaux territoriaux s’étaient ainsi mobilisés.

Une délégation d’avocats français avait alors fait le déplacement à Beyrouth. Après une rencontre avec les jeunes avocats du Liban sur l’engagement des avocats auprès des justiciables et au service de l’Etat de droit - pendant laquelle le président du CNB Jérôme Gavaudan a rappelé que les avocats sont une « vigie de l’Etat de droit et de la démocratie » - la délégation française, dont le Bâtonnier de Lyon faisait partie, aux côtés des avocats libanais, s’est rendue en robe de l’Auditorium de la Maison de l’avocat vers le Palais de justice de Beyrouth.

 

 

 

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?