AccueilMusiqueLiane Foly : « J'ai toujours eu des envies de jazz»

Liane Foly : « J'ai toujours eu des envies de jazz»

La plus lyonnaise des chanteuses jazzy se produira à la Bourse du Travail avec son 9e album, Crooneuse, dans lequel elle reprend des standards de la chanson française et du jazz.
Liane Foly : « J'ai toujours eu des envies de jazz»

CultureMusique Publié le ,

Tour à tour chanteuse, danseuse, humoriste, actrice… Vous sentez-vous une artiste plus anglo-saxonne que française ?

Plus anglo-saxonne. Cela vient de mon éducation. J’ai commencé il y a une cinquantaine d’années à prendre des cours, j’avais à cinq ans. A 12 ans, j’étais sur scène C’était assez rare à l’époque que des parents éduquent leurs enfants d’une manière artistique. C’était même un peu mal vu. Mon père était montré du doigt dans le quartier (Perrache).

Après 8 ans d’absence, quel a été votre moteur pour revenir sur la scène musicale ?

C’était la suite logique. En faisant cette parenthèse de huit ans je savais que je reviendrais à ça ensuite. J’ai toujours eu des envies de jazz, et je les ai de plus en plus.

Pourquoi un album de reprises ?

Un album inédit prend du temps. Pour le réaliser, si on ne le produit pas soi-même artistiquement, il faut quelqu’un pour travailler, un directeur musical, un arrangeur, un alter égo. Grâce à ma maison de disque, j’ai rencontré Franck Eulry, on va commencer à travailler sur d’autres choses…

Chanter à Lyon change-t-il quelque-chose ?

Pas plus que dans une autre ville, c’est la même force que je dois donner. Mais bien sûr je suis contente, je fais même un hommage à Hubert Mounier (L’Affaire Louis Trio). Nous étions du même quartier. A Perrache, nous habitions l’un en face de l’autre…

Quel sera votre prochain défi ?

La comédie musicale Victor, Victoria prévue en 2018.

Propos recueillis par F.-B.

Bourse du Travail de Lyon le 9 juin à 20H

PHOTO (Benjamin Decoin)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?