AccueilActualitéLes vignes du Beaujolais meurtries par l'épisode de gel

Les vignes du Beaujolais meurtries par l'épisode de gel

Plusieurs jours consécutifs de gel ont causé des pertes importantes dans le vignoble beaujolais, même s'il est trop tôt pour évaluer précisément l'ampleur des dégâts. Laurent Wauquiez et Christophe Guilloteau, présidents de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et du Département du Rhône, se sont rendus à Fleurie pour soutenir les viticulteurs.
Les vignes du Beaujolais meurtries par l'épisode de gel

Actualité Publié le ,

Plusieurs jours consécutifs de gel ont causé de gros dégâts dans les vignes du Beaujolais, même s'il est encore trop tôt pour établir un point précis aujourd'hui. Les parcelles concernées sont très diversifiées. Les ceps de chardonnay, qui permettent de produire le vin blanc ou le crémant, ont été les plus touchés en raison de leurs bourgeons déjà bien formés (une semaine d'avance par rapport aux années précédentes).

Quant au gamay, cépage majoritaire en Beaujolais permettant de produire les vins rouges, la situation apparait plus inégale selon l'orientation, l'altitude et aussi la date de la dernière taille.

Certains bourgeons atteints peuvent repartir… ou pas. Pour l'instant, les professionnels restent très prudents quant à la perte de volume. Raisonnablement, il faut attendre un mois pour avoir une idée des conséquences de ce gel sur la future production.

© Jacques Brunand / il est encore trop tôt pour évaluer précisément les dégâts.

Wauquiez et Guilloteau au chevet des vignerons à Fleurie

Laurent Wauquiez et Christophe Guilloteau, respectivement présidents de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et du Département du Rhône, se sont rendus à Fleurie vendredi 9 avril pour constater les faits sur le terrain et proposer des solutions face à la détresse des vignerons. De nombreux élus avaient du reste fait le déplacement dans ce village des crus du Beaujolais pour observer par eux-mêmes les dégâts de plusieurs jours de gel consécutifs sur le vignoble.

L'occasion de pouvoir échanger avec les acteurs de la viticulture et de montrer son soutien en proposant des solutions. "L'Etat peut indemniser par un fond spécial d'indemnité dans toute la France. Cela peut être une solution qu'il ne faut pas écarter", a par exemple exposé Laurent Wauquiez, président de Région Auvergne-Rhône-Alpes.

En visite sur le terrain en Ardèche samedi, le Premier ministre Jean Castex a d'ores et déjà annoncé que l'Etat se tiendrait aux côtés des très nombreux agriculteurs touchés par cet épisode de gel historique par son ampleur dans l'Hexagone.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?