AccueilEconomieLes Victoires des Autodidactes 2017 récompensent Yves Bontaz

Les Victoires des Autodidactes 2017 récompensent Yves Bontaz

Le dirigeant-fondateur du groupe de décolletage haut-savoyard représentera Auvergne-Rhône-Alpes lors de la finale nationale. Didier Caudard-Breille et Gaëtan Muller ont également été primés.
Les Victoires des Autodidactes 2017 récompensent Yves Bontaz
Sébastien Clavel - La cérémonie de remise des prix s'est déroulée à l'Hôtel de Ville de Lyon.

Economie Publié le ,

Vêtu d'un simple polo, Yves Bontaz détonne aux côtés des organisateurs des Victoires des Autodidactes Auvergne-Rhône-Alpes habillés d'un strict costume-cravate. L'homme n'a que faire des convenances, ni dans l'apparence ni dans le discours. « C'est en écoutant les conseils des sur-diplômés qu'on plante son entreprise », affirme-t-il.

A 79 ans, le dirigeant-fondateur du groupe Bontaz reste animé d'une surprenante énergie et d'une envie d'entreprendre sans limite. Si son groupe spécialisé dans le décolletage et l'équipement automobile est devenu un fleuron industriel, Yves Bontaz continue de mener de nombreux autres projets. Il vient de lancer le groupe multimédia Mont Blanc Live composé de la chaîne de télévision MB Live TV, de Radio Mont Blanc et de l'agence de communication et marketing sportif Sport Premium. Parti de rien, Yves Bontaz est aujourd'hui à la tête d'un groupe qui emploie 4 000 personnes dans le monde et réalise 300 M€ de chiffre d'affaires. Pour Yves Goetz et Frédéric Maurel, représentants des organisateurs du concours Harvard Business School Club de France et Mazars, le parcours hors-norme et la réussite d'Yves Bontaz font de lui un sérieux candidat pour défendre la région au concours national.

Deux autres prix ont été décernés à deux chefs d'entreprise lyonnais. Didier Caudard-Breille, dirigeant du promoteur immobilier DCB International, a reçu le Prix du Dynamisme entrepreneurial. Son groupe, qui réalise 15 000 à 20 000 m2 de bureaux par an, compte 26 salariés et enregistre 130 M€ de chiffre d'affaires. Didier Caudard-Breille, qui avoue humblement avoir vécu trois dépôts de bilan avant que sa quatrième création d'entreprise ne soit couronnée de succès, cherche désormais à donner un coup de pouce aux nouvelles générations d'entrepreneurs.

C'est tout l'objet du Bel Air Camp villeurbannais qui abrite 35 start-ups. Dans la catégorie Coup de Cœur, Gaëtan Muller a séduit le jury pour sa brillante reconversion. Cet ancien basketteur de haut niveau préside aujourd'hui l'Asvel tout en développant GM Sport Consulting et Sport Plus Conseil (20 personnes et 4 M€ de chiffre d'affaires). « Ces deux sociétés organisent de l'événementiel sportif, gèrent l'image d'athlètes et conseillent les entreprises pour leurs investissements dans le monde du sport », explique Gaëtan Muller qui attribue sa réussite à son goût de l'effort : « J'ai fait un transfert du basket vers l'entreprise ».

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?