Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Analyse / Les véritables facteurs de motivation en entreprise

le - - Services

Analyse / Les véritables facteurs de motivation en entreprise

Depuis de nombreuses années, les entreprises utilisent un système de motivation qui semble faire ses preuves. Il s'appuie sur la recherche de l'individu d'être récompensé pour la réalisation d'une tâche et d'éviter les punitions. Si le système de la « carotte et du bâton » a joué un rôle important dans les performances économiques, il n'est cependant pas très valorisant.

Le salaire et les primes sont souvent utilisés comme un facteur de motivation. Dans les équipes commerciales par exemple, les incentives et autres primes liées au chiffre d'affaires réalisé, sont censées récompenser la performance individuelle d'un bon vendeur : au plus il vend, au plus il obtient de primes. Mais ce système ne peut à lui seul représenter la pleine motivation du salarié, il ne s'agit en effet, que d'un mode de motivation extérieur à l'individu. Si les primes permettent d'augmenter l'enveloppe de salaire, l'employé sera satisfait à court terme. Rapidement, sa recherche de récompenses supplémentaires l'incite à demander plus. Ces primes ne contribuent à renforcer sa motivation et sa performance que temporairement.

Un facteur de motivation : la finalité d'accomplir une tâche

Différentes études ont montré que l'individu a des motivations plus élevées, des motivations intrinsèques. En effet, pour agir, aller de l'avant, être motivé et créatif, un individu a besoin d'un stimulant qui corresponde à ses valeurs, ses besoins. Il a notamment besoin de se sentir utile et de donner du sens à ses actions. Les objectifs de management sont souvent exprimés avec des termes de « rentabilité », « différenciation », « avantages »….
Les dirigeants d'entreprises doivent alliés ces objectifs avec un message qui touchera le coeur des individus, pour stimuler leur engagement, leur capacité à se reconnaître dans le pourquoi de l'entreprise.

L'autonomie au service de la performance

Au delà de cette clé de motivation, l'individu a besoin d'autonomie. C'est à dire, la possibilité d'agir en faisant des choix, sur ce qu'il fait, quand et comment il le fait, et avec qui. Il ne s'agit pas d'individualisme ou d'indépendance. Le salarié travaille dans le cadre d'une entreprise, avec d'autres individus. Il est donc amené à respecter ce contexte de travail et les objectifs généraux.
Lorsque le salarié se sent autonome il obtient de meilleurs résultats, car il développe sa compréhension du sujet, pour pouvoir faire ses choix en toute connaissance de cause. Ce qui l'amène à être persévérant, impliqué et plus productif.

Le troisième pilier de motivation : apprendre et maîtriser

Le besoin d'apprendre et la curiosité sont profondément encrés en chaque être humain. Il suffit de regarder de jeunes enfants développer leur capacités en s'éveillant et en reproduisant ce qu'ils voient ou entendent. En grandissant l'individu garde cette envie de découvrir de nouvelles idées, de nouvelles façons d'agir. Il est ainsi capable de développer ses compétences en maîtrisant de nouvelles tâches. Ce qui représente pour l'entreprise, un avantage certain : il ne s'agit pas uniquement d'utiliser les compétences actuelles d'un individu, mais il est possible de lui donner envie d'accroître ses capacités, et de lui permettre de réaliser de nouvelles tâches de manière créative et productive. En cherchant à maîtriser le travail qui lui est confié, mais aussi à souhaitant devenir meilleur dans un domaine, le salarié développe de nouvelles compétences et prend plaisir à accomplir de nouvelles missions.
Dans son livre « la vérité sur ce qui nous motive » Daniel Pink apporte un éclairage approfondi sur les moyens de développer les sources intrinsèque de motivation de chacun. De nombreuses entreprises se tournent d'ailleurs vers ces notions. Par exemple, le sujet de la QVT (qualité de vie au travail) permet de concilier l'amélioration des conditions de travail et le maintien des performances en entreprise. Cette démarche explore des thèmes comme les valeurs au travail, l'autonomie, l'innovation…

Coach et formatrice, Valérie Ri­chard s'appuie sur une expérience professionnelle riche et variée (13 ans chez Adecco, 8 ans comme responsable commerciale au sein d'une PME lyonnaise). A la tête de Réalitiel, organisme de formation, elle accompagne des managers et des équipes commerciales de PME et de start-up, via un coachi­ng individuel et des formations sur mesure.




Valérie RICHARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer