AccueilImmobilier-TP-BâtimentLes taux bas et la confiance des ménages dopent le marché immobilier

Les taux bas et la confiance des ménages dopent le marché immobilier

En dépit de l'augmentation régulière du prix au mètre carré, le marché immobilier ne s'est jamais aussi bien porté. A Lyon, la coupure estivale n'a pas changé la donne ; il reste orienté à la hausse et devrait battre de nouveaux records cette année.
Les taux bas et la confiance des ménages dopent le marché immobilier
Photo JD - Confe?rence de presse Fnaim 69

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

La progression n'en finit pas. Après trois années de forte hausse, le nombre de transactions continue d'augmenter sur le marché de l'immobilier résidentiel lyonnais. Confiant, Alexandre Schmidt, président de la FNAIM du Rhône, estime que « le second semestre 2019 devrait s'inscrire dans la lignée du premier ». Sur l'ensemble du département, les ventes de logements ont encore progressé de près de 6 % au cours des 12 derniers mois et sur 10 ans la hausse s'affiche à 67,5 %.

Une demande en augmentation, une offre insuffisante, tout naturellement les prix grimpent. A Lyon, où le phénomène est le plus sensible, le mètre carré moyen se négocie désormais légèrement au-dessus de 4 000 m2 dans l'existant, soit une hausse de 5,7 % en un an. Résultat, le pouvoir d'achat immobilier s'inscrit à la baisse. « Nous estimons que les acquéreurs perdent 2,4 m2 pour un montant d'acquisition inchangé », précise Alexandre Schmidt.

Dans le Rhône, comme dans le reste de l'Hexagone, cette exceptionnelle dynamique est portée par le niveau des taux, qui ne cesse de reculer. « Ils n'ont jamais été aussi bas, souligne le président de la FNAIM du Rhône. En 2018, les acquéreurs ont emprunté à des taux inférieurs à l'inflation. » Le taux de référence (OAT à 10 ans) poursuivant sa baisse, la tendance devrait se prolonger durant les prochains mois.

Pour l'heure, les professionnels restent sereins face à cette évolution. Ils commencent cependant à redouter une surchauffe. Le blocage de l'instruction des permis de construire et la mise en application laborieuse du nouveau PLUH freinent la livraison de programmes neufs et pourraient renforcer la tension sur l'ancien dans les prochains mois.

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?