AccueilSpectacle vivantLes sortilèges de Système Castafiore

Les sortilèges de Système Castafiore

Première création en résidence de la saison à la Maison de la Danse, la dernière production de Système Castafiore promet monts et merveilles.
Les sortilèges de Système Castafiore
Karl Biscuit - Théorie des prodiges de Systéme Castofiore

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Leur précédente pièce, Atvakhabar rhapsodies, une commande du Ballet de l'Opéra de Lyon avait émerveillé les Lyonnais. Théorie des prodiges devrait procéder pareillement. L'objectif, est toujours, chez ces complices de presque 30 ans, de « réenchanter le monde » en embarquant les spectateurs dans des univers fantastiques sortis tout droit de leur imagination délirante. Pour ce nouvel opus, ils s'inspirent d'un vieux manuscrit du XVIème siècle, de ceux qui expliquaient par la pensée magique les phénomènes extraordinaires.

Décomposé en trois tableaux et 13 prodiges, Théorie des prodiges, qui se monte au fil du temps -il a débuté son périple à l'Été des Hivernales d'Avignon en juillet 2015, propose une plongée dans les méandres de l'imagination de Marcia Barcellos et Karl Biscuit. Tentative d'explication du monde sur un mode ésotérico-scientifique, ce spectacle « s’intéresse d’une manière libre et poétique au domaine du magique, du surnaturel et de l’inexplicable dans sa relation avec le relationnel » explique Karl Biscuit dans Nice-Matin, précisant « les prodiges évoquent des temps anciens. Ils avaient la fonction d’expliquer des phénomènes qui dépassaient l’entendement. Il y avait une pensée magique. »

Six danseuses, une chanteuse et une comédienne tentent de donner corps et vie à ces somptueuses chimères, femmes-licornes, femmes-oiseaux, hommes-singes, créatures étranges qui nous racontent le monde autrement. Du « cantique du quantique » aux Nefilim en passant par le chat de Schrödinger, ils puisent à toutes sortes de références qui font naître de singulières associations et de correspondances poétiques. Il n'y a qu'à regarder le « teaser » de la pièce pour s'en convaincre. Franchement, ça donne envie !

Maison de la danse, 3 au 5 novembre

www.maisondeladanse.com

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?