AccueilSpectacle vivantLes Rencontres de Theizé montent en gamme

Les Rencontres de Theizé montent en gamme

Corneille et Aristophane, têtes d'affiches du festival de théâtre au pays des Pierres dorées.
Les Rencontres de Theizé montent en gamme
© : DR - Damien Gouy dans le spectacle qu'il a consacré à Aragon

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Le succès croissant des Rencontres de Theizé donne des ailes à la compagnie Théâtre en Pierre Dorées. Damien Gouy, à l’origine de ce festival qui fête cette année sa 5è édition, et son complice Clément Morinière, tous deux anciens élèves de l’Ensatt et de la troupe du TNP, proposent une programmation encore plus ambitieuse. Pour la première fois, un spectacle tient l’affiche à deux reprises. La Menteur de Corneille (vendredi et samedi à 20 h 30) et Ploutos (vendredi et samedi à 14 h 30) une adaptation d’une comédie grecque d’Aristophane.
Animées par une équipe de comédiens soudés par l’envie de travailler ensemble, les Rencontres développeront cette année les thèmes de l’argent et de l’homme dans la société, notamment l’œuvre de Corneille, l’une des rares comédies de l’auteur du Cid, ciselée comme une tragédie, en alexandrins et en 5 actes, respectant la règle des trois unités.
Les Rencontres 2016 marquent une étape importante. « Pour la première fois on paye tout le monde», précise Damien Gouy. Pour la première fois aussi, le public verra de « vrais spectacles, avec des décors ». Le menteur de Corneille réunira un plateau de 9 comédiens. « Nous avons dépassé le simple cadre du laboratoire et des lectures publiques. Le festival se professionnalise davantage. Pour preuve, le TNP achète quelques représentations du Menteur, à l’affiche de la saison prochaine ; Les Tréteaux de France, de Robin Renucci, le soutient tout comme le département avec qui une convention a été signée. Malgré ces appuis, les Rencontres ne disposent encore que d’un budget de 40 000 €.

Château de Rochebonne (Theizé), du 24 au 26 juin

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?