AccueilEconomieLes recrutements de cadres au plus haut en 2018

Les recrutements de cadres au plus haut en 2018

« Les recrutements de cadres devraient progresser de 4 % à 14 % », annonce Manuel Santos.
DR - « Les recrutements de cadres devraient progresser de 4 % à 14 % », annonce Manuel Santos.

Economie Publié le ,

« Les recrutements de cadres seront au plus haut cette année en Auvergne-Rhône-Alpes compte tenu d'une bonne conjoncture et d'un regain de confiance des acteurs économiques. L'inquiétude se porte plutôt aujourd'hui sur les entreprises qui vont avoir de plus en plus de mal à recruter. Ca pourrait être un frein à la croissance », analyse Manuel Santos, délégué régional de l'Apec qui publie son étude annuelle sur l'emploi des cadres.

En 2018, entre 28 950 et 31 840 cadres devraient être recrutés dans la région, soit une progression de 4 % à 14 % par rapport à l'an dernier. « Par le passé, il n'y a jamais eu de chute, mais seulement un léger tassement des recrutements de cadres. Cette hausse des recrutements n'est donc pas lié à un phénomène de rattrapage », souligne Manuel Santos. Les cadres avec 5 à 10 ans d'expérience seront les plus recherchés puisque ces profils représenteront entre 7 527 et 8 278 recrutements. Les jeunes diplômés avec moins d'un an d'expérience devraient également tirer leur épingle du jeu : ils seront entre 5 790 et 6 368 à décrocher un emploi. Le tiercé des fonctions les plus demandées sont l'informatique (25 %), les études recherche et développement (19 %) et le commercial (17 %). Le secteur des services reste largement en tête des recrutements (67 %) suivi de l'industrie (21 %) et du commerce (7 %).

Ces bonnes perspectives pour l'emploi vont de pair avec l'optimisme des entreprises régionales qui sont 12 % à envisager d'accroître leur effectif cadre contre 2 % à penser le réduire. « En 2017, 10 % des entreprises prévoyaient une hausse de leur effectif cadre et 4 % une baisse », compare Manuel Santos. Le département le plus dynamique est l'Isère avec 18 % d'entreprises annonçant une progression de leur effectif cadre contre 2 % pronostiquant un recul. Le Rhône puis la Savoie complètent le podium avec respectivement 14 % et 13 % d'entreprises tablant sur une hausse de leurs cadres pour 4 % et 2 % faisant état d'une baisse.

Les chiffres prévisionnels des recrutements de cadres peuvent donc laisser craindre certaines difficultés. Sur les fonctions les plus demandées par les entreprises, la concurrence pour attirer les talents sera rude. « Nous renforçons notre pôle entreprises pour aider à la rédaction des offres d'emploi et travailler la marque employeur. Les PME doivent séduire pour être attractives face aux grands groupes », affirme le délégué régional.

Bilan 2017 positif

L'an dernier, les entreprises de la région ont embauché 27 810 cadres, soit une hausse de 23 % par rapport à 2016. Les cadres avec 5 à 10 ans d'expérience ont représenté 54 % des recrutements et les jeunes diplômés 21 % ; les cadres les plus expérimentés n'ont représenté que 5 % des embauches. Dans le détail, 8 650 nouveaux postes de cadres été créés et 25 220 cadres ont démissionné, ont été licenciés ou sont partis à la retraite. « Les cadres n'hésitent plus à quitter leur poste pour trouver mieux ailleurs. Les nouvelles opportunités permettent une fluidité de l'emploi cadre », indique Manuel Santos.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 01 octobre 2022

Journal du01 octobre 2022

Journal du 24 septembre 2022

Journal du24 septembre 2022

Journal du 17 septembre 2022

Journal du17 septembre 2022

Journal du 10 septembre 2022

Journal du10 septembre 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?