AccueilImmobilier-TP-BâtimentLes prix de l'immobilier en hausse de 11,5 % sur un an : à Lyon, le marché ne connait pas la crise

Les prix de l'immobilier en hausse de 11,5 % sur un an : à Lyon, le marché ne connait pas la crise

SeLoger vient de publier son dernier baromètre sur les prix de l'immobilier à Lyon. L'opérateur décrit une explosion des prix localement avec + 11,5 % sur l'année (soit 5 536 € du m2) alors même que ceux-ci ralentissent à Paris (+ 4,5 % sur 1 an) et qu'ils calent à Bordeaux (+ 0,9 %).
Les prix de l'immobilier en hausse de 11,5 % sur un an : à Lyon, le marché ne connait pas la crise
Capture d'écran Google streetview - L'immobilier ne semble pas connaître la crise à Lyon.

EconomieImmobilier-TP-Bâtiment Publié le ,

Il faut croire que le Covid-19 ne pèse pas sur le marché immobilier à Lyon. Pour Michel Mouillart, porte-parole du baromètre LPI-SeLoger, "en dépit de la crise sanitaire et des ses conséquences économiques et sociales, la hausse des prix des appartements anciens se poursuit dans la quasi-totalité des villes de plus de 100 000 habitants".

Selon les chiffres récoltés par le baromètre LPI-SeLoger, à Lyon, la hausse des prix est visible sur les neuf arrondissements. Celle-ci s'échelonnant entre 7,1 % et plus de 15 % ! Sur l'année, elle oscille entre 10 % pour le prix au m² dans le 2e arrondissement de Lyon (Cordeliers, Bellecour) et 15,7 % dans le 8e (Le Bachut, Monplaisir).

Plus de 7 000 euros du mètre carré dans le 6e arrondissement

Comme le décrit le baromètre, pour devenir propriétaire du côté des Brotteaux ou de Cité Internationale, il faut compter désormais 7 009 € du mètre carré. Les prix dépassent les 6 000 € du m² dans les 1er (La Croix-Rousse, Saint-Vincent, Presqu'île) et 2e arrondissements. Le 9e reste le plus « accessible » des arrondissements lyonnais avec des prix qui se limitent à 3 693 €.

La tendance autour de Lyon

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?