Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Les peintures de Pierre Deval et les installations de Bernard Pras exposées à Lyon

le - - Exposition

Les peintures de Pierre Deval et les installations de Bernard Pras exposées à Lyon

Les galeries Michel Estades et Pallade, présentent respectivement des oeuvres de Pierre Deval et de Bernard Pras. Deux expos, deux univers différents, à ne pas manquer. Détails.

La galerie Michel Estades présente actuellement une belle sélection de tableaux du peintre figuratif français Pierre Deval (1897-1993), un artiste difficile à classer car on le considère tantôt comme proche de l'école lyonnaise de par ses origines ou provençale par sa vie et son travail à la Valette du Var.

Il a laissé une œuvre lumineuse, un vrai hymne à la vie. Peintre de paysage et surtout merveilleux portraitiste, il peint inlassablement la figure féminine avec beaucoup de délicatesse, en utilisant surtout le pastel, une technique où il excelle.

Pierre Deval s'est tenu volontairement à l'écart des circuits de vente parisiens aussi son œuvre est tombée peu à peu dans l'oubli jusqu'à ce que Michel Estades s'intéresse dès 1990 à son travail et l'expose dans ses galeries.

Coloriste raffiné, sa palette joyeuse a des tonalités lumineuses de roses, de verts et de beiges.

Les femmes qu'il peint sont jeunes, fraîches, émouvantes, parfois scandaleuses, et leur peau nacrée vibre avec la lumière. Dès l'entrée dans la galerie nous constatons la sérénité et la poésie dégagées par les peintures.

Sur le mur de gauche le ravissant pastel « La Robe blanche » de 1960 voisine avec une petite gouache de 1947 : « En famille dans sa maison d'Orvès », une maison qui comptera beaucoup dans son oeuvre. Un peu plus loin « Jeune fille endormie », un fusain de 1960 et le pastel « Jeune Fille devant la cheminée », et d'autres tableaux encore.

Une exposition qui réjouit les visiteurs par la fraîcheur et l'optimisme des peintures, des qualités malheureusement trop rares aujourd'hui !

Jusqu'au 22 juin 2019-Galerie Estades - www.estades.com/galerie-lyon/ 61, quai Saint Vincent, Lyon 1er.

Deval L'heure de la sieste. Pastel

Deval, En Famille dans le salon d'Orvès 1947, gouache, 31 x 48 cm

La Robe blanche 1960

Les anamorphoses de Bernard Pras, galerie Pallade

Dans un tout autre registre la galerie Anne-Marie et Roland Pallade met en scène les anamorphoses étonnantes de Bernard Pras (1952).

Par cette technique stupéfiante, il détourne la représentation de personnages, d'images et d'objets. Fasciné par certains chefs-d'œuvre de l'histoire de l'art (Le Pape Innocent X) ainsi que par des icônes de l'histoire contemporaine (Jimi Hendrix), les sujets qu'il représente paraissent à première vue un peu étranges mais si on les regarde de plus près l'on découvre qu'ils ont été réalisés avec toute sorte d'objets hétéroclites en plastique.

Bernard Pras en illusionniste de talent, inverse dans ses installations le principe de la perspective pour créer une troisième dimension dans un espace bidimentionnel : Tout est chez lui truquage et illusion !

L'anamorphose est une déformation de la vision d'une image par un système d'optique.

Comme l'a fait avant lui Giuseppe Arcimboldo, un artiste de la Renaissance italienne, il crée des installations et des compositions stupéfiantes en assemblant un pèle- mêle d'objets de formes variées qui évoquent des touches de peinture. Une lentille installée à l'avant d'une installation permet au visiteur de démystifier le trompe-l'œil en découvrant ce que l'artiste a caché par une sorte de jeu.

Il faut regarder au-travers d'une lentille l'installation composée d'objets hétéroclites d'où apparait le personnage lyonnais de Guignol invisible à l'oeil nu ! Un peu plus loin le « Portrait de Louis XIV » d'après celui de Hyacinthe Rigaud du musée du Louvre, où l'artiste a utilisé pour le réaliser des canettes de bière, des paquets de café ainsi que des rouleaux de papier toilette ! Le « Portrait du Pape Innocent X » d'après le tableau de Velasquez puis « l'Autoportrait » de Van Gogh et celui de Jimi Henrix.

En véritable prestidigitateur, Bernard Pras crée des oeuvres stupéfiantes et drôles qui enchantent les visiteurs.

http://www.pallade.net Galerie Pallade, jusqu'au 22 juin 2019- Lyon 1er ; 35, rue Burdeau.

Portrait d'Innocent X - 2013

Guignol - 2019

Portrait de Louis XIV - 2003




Brigitte ROUSSEY
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer