AccueilActualitéSociétéLes mousquetaires du quatuor lyonnais

Les mousquetaires du quatuor lyonnais

Cet agenda frappé du sceau de l’international épouse parfaitement les aspirations et les desseins d’un ensemble fondé au crépuscule des années 1980.

ActualitéSociété Publié le ,

A l’origine de cette naissance, deux hommes. L’un, bonhomie enjôleuse et regard rieur. Christophe Colette, à l’époque inscrit au 3e cycle du Conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD) de Lyon, parallèlement musicien au sein de l’orchestre de l’Opéra de la cité rhodanienne. L’autre, Vincent Deprecq, mettait ses compétences au service de l’Orchestre des Pays de Savoie. Noyés dans la masse de leurs ensembles, les deux musiciens, dont la complicité ne cesse de s’accroître, éprouvent le désir d’ouvrir le chapitre d’une nouvelle aventure. Cette dernière prendra les contours d’un quatuor à cordes. « En tant que formation musicale, le quatuor, c’est le Graal », précise Christophe, rejoint dans son analyse par Vincent : « Le répertoire pour ce type de formation est insondable. Quasiment tous les compositeurs ont écrit pour le quatuor à cordes. L’exercice est pourtant complexe ». Et de narrer une anecdote qui illustre mieux qu’un long discours la difficulté de la tâche : « Fauré a écrit son seul et unique quatuor à l’âge de 80 ans. La peur sans doute… », ose Vincent en guise d’explication. Et si l’on devait poursuivre, notre argumentaire apostropherait Ravel, César Franck ou Lalo, auteurs d’un seul quatuor également. Tout comme Debussy. .../...

Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5134 du samedi 3 janvier 2015

Partager :
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?