Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Les Jéco 2018 poursuivent le travail de vulgarisation économique

le - - Services

Les Jéco 2018 poursuivent le travail de vulgarisation économique
Kloé Delage-SEPR - L'édition 2018 accueillera 250 intervenants de profils très variés.

La 11e édition des Journées de l'économie (Jéco) débute ce 6 novembre. Au programme : une soixantaine de conférences avec pour fil rouge la question « Que sait-on de notre futur ? ».

Le challenge n'était pas gagné d'avance : faire de la pédagogie autour de l'économie. Les Journées de l'économie, qui ont attiré l'an dernier 25 000 participants, ont pourtant réussi leur pari. « Le rôle des Jéco est d'apporter des idées et de faire le tri, mais aussi de décloisonner les mondes en favorisant les témoignages de personnalités aux expériences très différentes », explique Pascal le Merrer, directeur des Jéco.

Pour la 11e édition de l'événement, La Fondation pour l'Université de Lyon a concocté un programme alléchant avec 63 conférences et plus de 250 intervenants parmi lesquels l'homme politique franco-allemand Daniel Cohen-Bendit, l'économiste et directeur de recherche au CNRS Elie Cohen, ou encore le Pdg de Seb Thierry de la Tour d'Artaise. En filigrane de ces journées, la question posée sera « Que sait-on de notre futur ? ». L'occasion de s'interroger sur l'emploi, les différentes formes d'inégalités, l'insertion sociale, la place de l'Europe, le rôle des métropoles dans l'organisation des territoires, l'intelligence artificielle… avec en toile de fond le Brexit, le modèle de l'économie d'usage, la transition énergétique, la révolution numérique.

Si les Jéco veulent aussi lutter contre le climat de doute et de défiance sur un certain nombre de sujets, force est de constater que les motifs d'inquiétude ne manquent pas. « L'Europe est dans l'ombre, entre les Etats-Unis et la Chine, deux pays qui ne se soucient pas du multi-culturalisme. L'Europe n'a pas de stratégie à long terme et ne parvient pas à construire le capitalisme social », analyse Pascal le Merrer. Sur ce thème, plusieurs conférences sont annoncées : « La guerre commerciale est déclarée », « Faut-il s'inquiéter des Etats-Unis ? », « Y-a-t-il un modèle de développement asiatique ? », « Relancer l'Europe : le débat politique »… Autre rendez-vous prometteur, l'échange sur « L'avenir de l'emploi et la gouvernance des entreprises » avec Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Patrick Artus, chef économiste de Natixis et professeur-associé d'économie à l'Université Panthéon-Sorbonne, Pierre-Yves Gomez, professeur à EMLYON, et Alexandre Saubot, Pdg du groupe Haulotte.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer