AccueilSociétéLes histoires d'A. Les histoires d'O.

Les histoires d'A. Les histoires d'O.

Elle commence comme ça : Valérie s’ennuyait, dans les bras de Nicolas Mais Nicolas, celui-là Ne le savait pas Et bien sûr le refrain donnait : Les histoires d´A Les histoires d´amour Les histoires d´amour finissent mal Les histoires d´amour finissent mal en général.

ActualitéSociété Publié le ,

Et bien, je ne sais pas si Valérie s’ennuyait dans les bras de François, mais il est clair que François, celui-là, s’ennuyait dans ceux de Valérie ou en tout cas, il s’ennuyait moins dans ceux de Julie, ou de Anne, ou de… Le journalisme français vient de faire un grand pas en avant au travers de l’une de ses plus éminentes représentantes, salariée de Paris Match, qui vient de livrer son reportage sur ses deux ans et quelque passés à l’Elysée et près de neuf auprès de François, le président normal. « Undercover » comme on dit en anglais, voire même « embedded ». Les traductions littérales de ces deux mots, couramment employés, le premier pour désigner un policier infiltrant une organisation mafieuse ou un gang, et le deuxième pour désigner les équipes de journalistes embarqués avec une unité militaire sur une zone de combat ou sensible, se prêtent particulièrement à la circonstance. « Sous la couverture » pour le premier ou « mise au lit » pour le deuxième, pourrait-on traduire, voilà qui est de circonstance. Cette journaliste politique à Paris Match, qui avait pu continuer de « couvrir » professionnellement l’actualité de François Hollande pendant près de deux ans au début de leur relation, sans trouver ça, ni sa hiérarchie bien sûr parfaitement au courant, problématique, vient donc de récidiver avec une version femme bafouée et parfaitement revancharde, dévastatrice. « Merci pour ce moment », que Paris Match, toujours lui, promotionne de façon tout à fait significative - Arnaud doit bien ça à Nicolas -, promet d’être le succès d’édition surprise de la rentrée. Nous vivons une époque formidable où les célébrités, les médias et les politiques se mélangent allègrement au mépris de toute déontologie, alimentant ce sentiment de moins en moins diffus d’une société de castes/…/



Lire la suite dans le Tout Lyon Affiches n° 5117 du samedi 6 septembre 2014

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?