Fermer la publicité
Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

Les freins culturels entravent l'open innovation

le - - Economie

Les freins culturels entravent l'open innovation
DR

Le sujet intéresse les entreprises publiques et privées, mais plusieurs barrières doivent encore être levées pour favoriser l'open innovation.

Il est beaucoup question d'open innovation, mais pour autant difficile de cerner ses contours et son poids dans les organisations. Les agences Linexio et Bosphore, avec le soutien de GRDF, ont donc mené une enquête sur ce thème et publié le premier baromètre de l'open innovation en Auvergne-Rhône-Alpes.

Contactées via Linkedin et Twitter, ce sont 250 personnes concernées par l'open innovation qui ont répondu au sondage. Il apparaît d'emblée que la thématique irrigue tous les services des entreprises et intéresse des profils assez variés. Ainsi, 29,8 % des répondants sont issus de la direction générale, 13 % de la direction du développement, 12,50 % de la direction marketing-communication, 37 % de directions diverses comme les ressources humaines, les achats ou le commercial, et seulement 7,7 % de la direction recherche-innovation. « On constate que peu d'organisations ont une direction de l'innovation. Il y a bien un frémissement, mais il faut encore structurer le mouvement », analyse Philippe Birken, directeur associé de Bosphore. D'ailleurs, 73,5 % des interrogés déclarent qu'il n'y a pas de poste dédié à l'open innovation dans leur organisation. La définition même d'open innovation est également assez floue. Les notions les plus citées sont l'ouverture, le partage, le travail collaboratif, des idées associées au savoir et au savoir-faire…

Contrairement à une idée reçue, les ressources financières ne sont pas le principal frein. Les répondants sont un peu moins de 28,5 % à évoquer cette raison, loin derrière un problème de culture de l'innovation et d'organisation (48 %) et un problème de capacité à piloter ce type de partenariat (45 %). « Un manque d'informations et une organisation inadaptée sont de véritables freins tout comme la résistance au changement », affirme Philippe Birken. La diffusion de l'open innovation à l'intérieur des entreprises est aussi une faiblesse : 37,50 % des sondés évoquent une gestion à la marge.

« L'open innovation appartient au registre de l'opportunisme. Il n'y a pas encore de volonté stratégique de porter l'open innovation », conclut Laurent Rivollet, délégué Innovation de GRDF Auvergne-Rhône-Alpes, qui espère que la mise en place de directions Innovation favorisera l'essor de l'open innovation.




Severine RENARD
Journaliste

Ses derniers articles

Abonnez-vous à l'offre Papier + Numérique

Le Tout Lyon Journal d'annonces légales et d'informations économiques pour le département du Rhône

  • ›   Pour plus de contenu, papier + web
  • ›   l’accès aux annonces légales,
  • ›   l’accès aux ventes aux enchères.
Je m'abonne

À lire également


Réagir à cet article

Message déjà envoyé Adresse e-mail non valide


Fermer
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et de technologies similaires par notre société ainsi que par des tiers, afin de réaliser des statistiques d'audiences et de vous proposer des services éditoriaux et la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux. En savoir plus / paramétrer