AccueilCultureSpectacle vivantThéâtre des Célestins / Les Fourberies de Scapin, la version du Français et de Podalydès

Théâtre des Célestins / Les Fourberies de Scapin, la version du Français et de Podalydès

Théâtre des Célestins / Les Fourberies de Scapin, la version du Français et de Podalydès

CultureSpectacle vivant Publié le ,

Scapin, ce personnage foncièrement immoral et irrévérencieux que tous les élèves de France connaissent, souvent reste enfermé dans les clichés d'une grosse farce burlesque, la pièce qu'est Les fourberies de Scapin et qu'elle n'est pas non plus.

Sous ses attraits comiques, elle recèle une féroce critique de la société que met en lumière la mise en scène de Podalydès. Et Scapin est bien davantage qu'un valet menteur. Montée en ouverture de saison de la Comédie-Française l'année dernière, la pièce de Molière revient à ses origines avec Denis Podalydès qui a pour habitude de se remonter aux sources pour construire ses productions.

Où il découvre qu'à cette époque, le théâtre du Palais-Royal est en travaux et que Molière dispose d'un espace amoindri mais aussi d'une liberté plus grande pour revenir à la comédie pure, après ses collaborations avec Lully et Beauchamps pour des comédies-ballets.

Ainsi « pour dresser le tréteau de ce Scapin, nous avons retenu le théâtre en travaux, l'espace réduit, les acteurs devant, le port de Naples (contre la Cour à Versailles ou ailleurs), avec la mer tout près, l'Orient là-bas, les trafics portuaires, les rackets, les couleurs, le soleil, la chaleur, le jeu italien (…) » explique le metteur en scène et comédien dans sa note d'intention.

C'est Christian Lacroix qui a réalisé des costumes, les guenilles distinguées des serviteurs et servantes, les vestons et autres culottes revisitées à la mode « baggy » tandis qu' Eric Ruf a conçu la scénographie de palissades et d'échaffaudages.

La pièce qu'on connaît par cœur prend une autre saveur, plus mélancolique portée par les comédiens et les comédiennes formidables de la Comédie-Française. Du classique de haut vol, à en croire les critiques !

Théâtre des Célestins, 10 au 20 octobre, www.theatredescelestins.com

La Célestine au Point du Jour

Suite aux inondations des sous-sols du Théâtre des Célestins en janvier 2018, les spectacles, initialement prévus dans la petite salle Célestine, sont exceptionnellement joués au Théâtre Le Point du Jour tout au long de la saison 18-19 (sauf VxH - La Voix humaine au Théâtre Laurent Terzieff - ENSATT, Lyon 5e). Claudia Stavisky et Marc Lesage présentent la saison au Théâtre Le Point du Jour (7 rue des Aqueducs Lyon 5e), sur scène et en images, mercredi 17 octobre à 19 h. Entrée libre dans la limite des places disponibles. Les spectacles : Je n'ai pas encore commencé à vivre ; Fracassés ; Le Rosaire des voluptés épineuses ; Ultra-Girl contre Schopenhauer ; Logique du pire ;OMG ;Artists Talk ; Le Monde renversé.

Navette Célestins

Une navette par car est mise à disposition des spectateurs chaque jour de représentation – sauf les 6, 7 et 8 décembre (gratuit dans la limite des places disponibles). Départ : Quai des Célestins (au niveau de la rue Gaspard André) à 19h30 du mar. au sam., à 15h30 le dim. Retour 15 min. après la fin de la représentation.

Partager :
Abonnez-vous
  • Abonnement intégral papier + numérique

  • Nos suppléments et numéros spéciaux

  • Accès illimité à nos services

S'abonner
Journal du 12 août 2022

Journal du12 août 2022

Journal du 05 août 2022

Journal du05 août 2022

Journal du 30 juillet 2022

Journal du30 juillet 2022

Journal du 23 juillet 2022

Journal du23 juillet 2022

S'abonner
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?