AccueilMusiqueLes étoiles du piano brillent à La Roque d'Anthéron

Les étoiles du piano brillent à La Roque d'Anthéron

Les étoiles du piano brillent à La Roque d'Anthéron
© C. Gremiot - Benjamin Grosvenor

CultureMusique Publié le ,

Les 22 et 23 juillet dernier, l’Orchestre Natonal de Lyon, placé plus la direction du chef letton Andris Poga, l’un des candidats potentiels à la succession de Leonard Slatkin, ouvrait le 36è Festival international de piano de La Roque d’Anthéron. Le cœur du festival bat dans le parc de Florans, à l’abri des platanes bicentenaires, et dans le cloître de l’abbaye de Silvacane, écrin du clavecin et de la musique de chambre. Mais il essaime aussi à Gordes, Lourmarin, Cucuron, Lambesc, Mimet et même jusqu’à Aix-en-Provence, au Musée Granet, une autre manière de de découvrir le Lubéron. Une autre manière aussi de découvrir les artistes accueillis ici comme à la maison, dans une atmosphère détendue. Certains, que vous ne reconnaîtrez peut-être pas du prenier abor en jeans et teeshirt, prolongent leur séjour pour écouter les petites camarades.


Comme chaque année, la Mecque du clavier défend son titre, accueillant les meilleurs pianistes du circuit mais aussi les jeunes pousses qui affrontent parfois des chaleurs caniculaires pour faire entendre leur petite musique. Au premier rang, Grigori Sokolov, Boris Berezovski, Adam Laloum et Lukas Geniusas sont déjà entrés en piste. Les mélomanes pourront se rassurer avec Denis Matsuev (récital Rachmaninov le 31 juillet), François-Frédéric Guy (Sonates de Beethoven le 2 août), Nikolaï Lugansky (Schubert, Tchaïkovski, Rachmaninov le 10 août), Arcadi Volodos (Brahms et Schubert le 14 août), Christina Zacharias (Scarlatti, Chopin le 13 août)Nicholas Angelich, accompagné par l’Orchestre d’Odense dans le 3ème concerto de Rachmaninov (17 août). autour d’eux une pléiade de pianistes assurent la continuité d’une affiche qui aligne les tubes du répertoire et des pièces moins connues.

Jusqu’au 18 août
www.festival-piano.com

Les chemins de traverse


Pour les amateurs de longues traversées, la nuit du piano explore l’univers de Beethoven sous les doigts de Benjamin Grosvenor, Barry Douglas et Abdel Rahman el Bacha (6 août à partir de 20 h). Si vous préférez passer la nuit avec Mozart, suivez les claviers de Frank Braley et Anne Quéfélec, accompagnés par le Sinfonia Varsovia. Vous pourrez aussi revivre le dernier concours Frédéric Chopin de Varsovie en compagnie des deux finalistes, Seong-Jin Cho et Charles Richard-Hamelin, qui joueront les deux concertos de Chopin accompagnés par le Sinfonia Varsovia (9 août)
Il n’y a pas que le piano à La Roque d’Anthéron, on peut succomber à l’archet de Renaud Capuçon, en dialogue avec la pianiste Khatia Buniatishvili dans le concerto pour violon et piano de Mendelssohn accompagnés part l’Orchestre de Bâle (16 août). Il n’y pas que du classique non plus. Les amateurs de jazz ont rendez-vous à Mimet avec le pianiste Baptiste Trotignon et les percussions de Minimo Garay (3 août)

Partage
Envoyer à un ami
Connexion
Mot de passe oublié ?